Dimanche 19 septembre 2021 - 15:22 | A ne pas manquer : Le 09 Septembre 2021 - Réunion de la Banque Centrale Européenne


Communiqué de presse

Neuilly-sur-Seine, le 14 septembre 2021

Le Conseil d’administration de Gaumont, réuni le 14 septembre 2021 sous la présidence de Nicolas Seydoux, a arrêté les comptes au 30 juin 2021.

RESULTATS SEMESTRIELS CONSOLIDES au 30 juin 2021

Chiffres significatifs des opérations (en M€)30 juin 2021130 juin 2020Variation
Chiffre d’affaires consolidé68,969,9-1%
Résultat des activités de production et distribution avant frais de structure16,218,3-4%
Résultat net-6,2-5,9-5%
Investissements65,441,8+56 %
    
Chiffres significatifs du bilan (en M€)30 juin 2021131 déc. 2020Variation
Capitaux propres part du groupe206,2213,3-3 %
Endettement financier net31,89,5335 %
1 Les procédures de revue limitée sont effectuées et le rapport des commissaires aux comptes sur l’information financière semestrielle est en cours d’émission.

Le premier semestre 2021 a été marqué par les conséquences de la crise sanitaire qui a débuté en mars 2020 en France et dans l’ensemble des pays où intervient le groupe. Si les tournages se sont déroulés en 2021 à un rythme normal, dans le respect des normes sanitaires applicables, les salles de cinéma sont restées fermées au public pour une durée variable d’un pays à l’autre – près de 20 semaines au premier semestre 2021 en France - ou ont vu leur fréquentation limitée par des jauges. Le plan de sorties de films a été adapté en conséquence.

  • CHIFFRE D’AFFAIRES DU 1er SEMESTRE 2021

Le chiffre d’affaires consolidé du premier semestre 2021 s’élève à M€ 68,9 contre M€ 69,9 au 30 juin 2020.

  • Production et distribution cinématographique française

Le chiffre d’affaires de l’activité de production et distribution de films cinématographiques s’élève à M€ 23,1 au 30 juin 2021 contre M€ 38,2 au 30 juin 2020.

  • Le chiffre d’affaires lié à la distribution des films dans les salles en France s’élève à M€ 4,1 au 30 juin 2021 contre M€ 3,1 au 30 juin 2020. Les salles de cinéma françaises ayant été fermées de fin octobre 2020 au 19 mai 2021, seuls deux films ont été exploités au premier semestre 2021 : Adieu les cons, sorti en salles le 21 octobre 2020 et Le sens de la famille, sorti en salles le 30 juin 2021. Ces deux films ont réalisé 1,8 million d’entrées au 30 juin 2021 malgré l’application de jauges de fréquentation.
  • Le chiffre d’affaires lié aux ventes de droits de diffusion aux chaînes françaises s’élève à M€ 5,8 au 30 juin 2021 contre M€ 21,2 au 30 juin 2020. Le niveau de ventes de titres du catalogue Gaumont au premier semestre 2020 était exceptionnellement élevé pendant le confinement du premier semestre 2020. Comme de nombreux titres n’étaient plus disponibles, cet effet ne s’est pas reproduit au premier semestre 2021.
  • Le chiffre d’affaires lié à la distribution de films cinématographiques à l’export s’élève à M€ 6,8 au 30 juin 2021 contre M€ 7,6 au 30 juin 2020. Le volume de ventes est en diminution à cause de l’absence de titres nouveaux, en lien avec la fermeture des salles et le faible nombre de sorties depuis le début de l’année 2020.
  • Le chiffre d’affaires lié à la vidéo à la demande et l’édition vidéo s’élève à M€ 4,2 au 30 juin 2021 contre M€ 4,1 au 30 juin 2020. Au premier semestre 2021, les ventes aux plateformes de vidéo par abonnement sont en progression.
  • Production et distribution audiovisuelle

Le chiffre d’affaires de l’activité de production et distribution d’œuvres audiovisuelles s’élève à M€ 44,4 au 30 juin 2021 contre M€ 29,6 au 30 juin 2020.

Quatre programmes ont été livrés au premier semestre 2021 contre deux au premier semestre 2020 qui avait été marqué par l’interruption des tournages pour raisons sanitaires. La livraison de la série d’animation jeunesse Stillwater, à Apple, s’est poursuivie au premier semestre 2021, les épisodes de la série de fiction française Lupin : dans l’ombre d’Arsène – Partie 2, ont été livrés à Netflix, la série de fiction française Plan B a été livrée à TF1 et l’unitaire de fiction allemande Frau Sonntag bewährt sich a été livré à ARD.

Le chiffre d’affaires au 30 juin 2021 tient compte de l’avancement des productions pour compte de tiers, comme l’unitaire d’animation jeunesse High in the clouds en cours de production aux Etats-Unis pour Netflix ou la série de fiction Totems en cours de production en France pour Amazon.

  • RESULTATS DU 1er SEMESTRE 2021

Le résultat consolidé de Gaumont se solde par une perte de M€ 6,2 au 30 juin 2021 contre une perte de M€ 5,9 au 30 juin 2020.

Le résultat de l’activité de production et distribution cinématographique française, y compris le coût des financements dédiés, avant frais de structure, s’élève à M€ 10,2 au premier semestre 2021 contre M€ 15,1 au premier semestre 2020. Le premier semestre 2020 avait été marqué par un niveau exceptionnel de ventes de titres du catalogue.

Le résultat de l’activité de production et distribution audiovisuelle, y compris le coût des financements dédiés, avant frais de structure, s’élève à M€ 6,0 au premier semestre 2021 contre M€ 3,2 au premier semestre 2020. La progression est principalement liée à l’augmentation du nombre de productions en cours, le premier semestre 2020 ayant été marqué par la suspension des tournages et le report dans le temps de productions.

Le résultat des activités de holding s’élève à M€ 1,4 au premier semestre 2021 contre M€ 0,8 au premier semestre 2020. Les redevances de marque sont en repli par rapport au premier semestre 2020 à cause de la fermeture des salles. Ce repli est compensé par un résultat semestriel des activités immobilières plus favorable en 2021 qu’en 2020.

Les coûts de structure y compris les coûts de financement des besoins généraux sont stables et s’élèvent à M€ 24,3 au premier semestre 2021 contre M€ 24,4 au premier semestre 2020.

  • EVOLUTION DE LA STRUCTURE FINANCIERE AU 1er SEMESTRE 2021

Les capitaux propres consolidés part du Groupe s’élèvent au 30 juin 2021 à M€ 206,2 contre M€ 213,3 au 31 décembre 2020. La diminution des capitaux propres est essentiellement liée au résultat de l’exercice.

L’endettement net s’élève au 30 juin 2021 à M€ 31,8 contre M€ 9,5 au 31 décembre 2020. Il comprend principalement M€ 140,9 de trésorerie positive, M€ 60,0 d’emprunt obligataire de Gaumont SA, M€ 79,0 de crédits auto-liquidatifs assis sur les recettes de préfinancement et d’exploitation des séries américaines et allemandes et M€ 25,0 de Prêt garanti par l’Etat conclu fin mai 2021.

Au cours du premier semestre, Gaumont a conclu, auprès de ses partenaires bancaires historiques, un contrat de prêt à échéance de cinq ans comprenant une ligne de crédit renouvelable d’un montant de M€ 62,5 et un prêt de refinancement d’un montant de M€ 37,5. Aucun tirage n’a été effectué sur la ligne de crédit renouvelable et le prêt de refinancement au cours du premier semestre 2021.

Les investissements dans les œuvres cinématographiques s’élèvent à M€ 18,5 au premier semestre 2021 contre M€ 5,5 au premier semestre 2020. Les investissements dans les œuvres audiovisuelles s’élèvent à M€ 46,9 au premier semestre 2021 contre M€ 36,2 au premier semestre 2020. L’interruption des tournages en raison de la crise sanitaire a entraîné une baisse du rythme d’investissements au premier semestre 2020. Ces investissements se sont notamment reportés sur le premier semestre 2021.

  • PERSPECTIVES

Les mesures d’organisation du travail et des tournages adaptées à la crise sanitaire mises en place en 2020 sont toujours effectives au premier semestre 2021 et le groupe entend poursuivre ses activités de production d’œuvres nouvelles et d’exploitation du catalogue au second semestre 2021, en s’adaptant aux éventuelles évolutions de la situation.

Dans ce contexte, la principale incertitude demeure liée aux conditions d’ouverture et à la fréquentation des salles de cinéma en France et dans le monde en 2021. Le déploiement du pass sanitaire pour accéder aux salles de cinéma à compter du 21 juillet 2021 a nettement ralenti la dynamique observée en juillet et a pénalisé la fréquentation du mois d’août.

Sept films sont sortis ou doivent sortir en salles au second semestre 2021 :

  • OSS117 : Alerte rouge en Afrique noire, de Nicolas Bedos avec Jean Dujardin, Pierre Niney, Fatou N’Diaye, sorti le 4 août ;
  • Les fantasmes, de Stéphane et David Foenkinos, avec Karin Viard, Jean-Paul Rouve et Ramzy Bedia, sorti le 18 août ;

L’instauration brutale du pass sanitaire dont ne disposait pas à l’époque la majorité des 18-35 ans a sérieusement affecté la fréquentation de ces deux films conduisant à une dépréciation de M€ 1,5 incluse dans les comptes.

  • Serre-moi fort de Mathieu Amalric, avec Vicky Krieps et Arieh Worthalter, sorti le 8 septembre.
  • Illusions perdues de Xavier Giannoli, avec Benjamin Voisin, Cécile de France, Vincent Lacoste, Xavier Dolan, Jeanne Balibar et Gérard Depardieu ;
  • Aline ! de Valérie Lemercier avec Valérie Lemercier, Sylvain Marcel et Danielle Fichaud ;
  • Les choses humaines, de Yvan Attal, avec Ben AttalSuzanne JouannetCharlotte Gainsbourg ;
  • Mystère de Denis Imbert, avec Vincent Elbaz et Marie Gillain.

Douze programmes audiovisuels devraient être livrés avant le 31 décembre 2021 :

  • Narcos Mexico – Saison 3, à Netflix (production américaine, en postproduction) ;
  • Stillwater, à Apple (animation jeunesse, livraison des derniers épisodes) ;
  • F is for Family – Saison 5, à Netflix (animation américaine pour adultes, en postproduction) ;
  • Do, Re & Mi, à Amazon (production américaine en postproduction) ;
  • Bionic Max, à Gulli (animation jeunesse, livraison en cours) ;
  • Westwall, à ZDF (production allemande, en postproduction).
  • Nona et ses filles, à Arte et SWR (série française, livrée) ;
  • Die Wespe, à Sky (production allemande, en postproduction).
  • Ce que Pauline ne vous dit pas, à France Télévisions (série française, en postproduction) ;
  • L’Art du crime – Saison 5, à France Télévisions (série française, en postproduction) ;
  • Lords of scam, à Netflix (série documentaire française, livrée).

Gaumont n’a pas connaissance d’autres risques et incertitudes pour l’exercice en cours que ceux mentionnés dans les perspectives ci-dessus.

  • PROCHAINES DATES DE COMMUNICATION FINANCIERE

Le communiqué sur les résultats annuels consolidés au 31 décembre 2021 sera publié le 10 mars 2022.

ANNEXE : Chiffre d’affaires consolidé semestriel

Chiffre d’affaires consolidé par secteur d’activité (en millions d’euros)30-juin-2130-juin-20% de variation
Production et distribution cinématographique française23,138,2-39%
Distribution en salles4,13,131%
Ventes aux chaînes de télévision françaises5,821,2-73%
Ventes à l'export6,87,6-9%
Ventes en vidéos et VOD4,24,12%
Autres produits d'exploitation (1)2,22,2-2%
Production et distribution audiovisuelle44,429,650%
Productions américaines et Animation jeunesse19,022,1-14%
Fictions et documentaires français et productions européennes25,47,5238%
Activité immobilière et holding (2)0,71,2-40%
Autres produits divers (3)0,70,9-30%
GROUPE GAUMONT68,969,9-1%
(1) Produits dérivés, échanges de marchandises pour les salles, édition musicale et activités de GP Archives
(2) Dont redevances de marques LCPG
(3) Diverses prestations de services rendues à des tiers

Pièce jointe



Ce contenu est diffusé par Hugin, il n`a qu`une portée informative et pédagogique.Les informations et données financières ainsi que les analyses diffusées par Hugin n`ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une aide à la décision, une offre de vente ou une sollicitation d`achat de valeurs mobilières ou d`instruments financiers.

La responsabilité de LeGuideBoursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l`utilisation des informations et analyses par les lecteurs et sur la pertinence des informations diffusées.

Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement, car le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker.

Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d`investir dans un produit financier afin qu`il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale

Vous aimerez aussi

0 Commentaire

Laissez un commentaire



CONTENUS SPONSORISÉS



Analyse technique, les bases pour trader en bourse
11 janvier 2021

L'analyse technique est l'une des méthodes les plus populaires utilisée par les traders pour faire de la spéculation sur les marchés boursiers.Afin de faciliter leur processus de prise de décision, de nombreux day traders et scalpers utilisent des stratégies dont le fondement est basé sur l'analyse technique.

Apprendre les chandeliers japonais
12 janvier 2021

Transmise de génération en génération et gardée secrète par les traders japonais pendant plusieurs siècles, elle apporte une vision unique sur la psychologie des marchés boursiers. Les chandeliers japonais permettent d'afficher le graphique des prix d'un actif. Ils indiquent rapidement, à l'aide de code couleurs,...

Apprendre les figures chartistes
14 janvier 2021

Le chartisme est une analyse graphique, il vient du terme anglo-saxon Chart qui désigne un graphique. Cette méthodologie graphique dont les figures plus ou moins géométriques produisent de façon récurrente des configurations qui permettent d'aider à mieux anticiper le mouvement d'un titre prend ses racines dans le...