Lundi 28 septembre 2020 - 04:02 | A ne pas manquer : Le 10 Septembre 2020 - Réunion de la Banque centrale européenne



Présentation de la société
LeGuideBoursier.com

Description de la société pas encore définie

Enquéte salon museum expressions "l'objet culturel" : plutét une reproduction, toujours à made in france é, en hausse dans les résultats des musées !

Enquête Museum Expressions / Junior Communication CELSA Un objet culturel très bien identifié ! Plutôt une reproduction, toujours " Made in France ", en hausse dans les résultats des Musées ! Paris, le 17 octobre 2007 - On le savait partie prenante des politiques de diversifications des ressources des lieux culturels, l'objet culturel livre encore bien des secrets, comme le montrent les résultats de la première enquête réalisée en France sur l'Objet culturel, auprès des professionnels du marché. Méthodologie : l'enquête a été réalisée du 11 au 21 septembre auprès d'un échantillon de 120 professionnels du marché de l'objet culturel contactés par téléphone. 74% de l'échantillon était constitué de responsables de boutiques d'objets culturels. 82% des établissements interrogés sont des musées. L'objet culturel, un objet de création à " part entière " Les professionnels ont une vision large de l'objet culturel. Pour 46% d'entre eux, il est " tout à fait " une création à part entière (c'est " plutôt " une reproduction " pour 33% d'entre eux et 31% le considèrent comme un objet " tout à fait " promotionnel). En outre, 60% des professionnels interviewés accordent de l'importance au mode de production des objets culturels. Ils privilégient la production artisanale (région du site sur lequel ils travaillent ou en France) et rejettent le modèle de production industriel à la chaîne, souvent identifié comme " modèle chinois ". Preuve de cette implication, l'offre de produit culturel se détermine à 80% en interne (Direction, Conservateur, équipe boutique). Les objets les plus vendus : produits dérivés, reproductions, création et gastronomie 68% des personnes interrogées affirment vendre des produits dérivés, viennent ensuite les reproductions (65%), les créations inspirées d'oeuvre (55%), et enfin les produits gastronomiques (21%). Les chiffres de ventes d'un objet culturel constituent un critère discriminant de sa réussite. La majorité des professionnels retiennent un objet culturel plutôt qu'un autre en fonction de ses ventes. Plus un produit aura connu du succès auprès des visiteurs, plus il aura de chances de marquer l'esprit d'un professionnel. Vient ensuite la notion d'originalité. Rôle financier des objets culturels : relatif mais toujours en hausse La part de la vente d'objets culturels sur le chiffre d'affaires du musée est jugée minoritaire pour 40% des interviewés, mais 61% des professionnels estiment que cette part augmentera dans l'avenir. Marketing à l'américaine ou présence en grande distribution ? Les professionnels sont-ils tentés d'imiter le modèle marketing américain ? Pour 43% des personnes interrogées affirment qu'il influence " plutôt " le marché français, et pensent également qu'il devrait avoir " plutôt plus de place en France "

. Notons que les personnes qui considèrent que le modèle de marketing américain n'influence " pas du tout " le marché français estiment qu'il ne doit " pas du tout " avoir plus de place en France. L'arrivée de la distribution " classique " sur le marché français trouve un écho mitigé chez les professionnels. 31% des professionnels interviewés considèrent que l'arrivée de la distribution " classique " sur le marché français est une bonne chose (attractivité pour le site où est vendu le produit, démocratisation de la culture). Néanmoins 28% d'entre eux affirment néanmoins que ce n'est " pas du tout " une bonne chose (inégalité des sites culturels face à la grande distribution en termes de négociation des prix ; mise en danger de l'exclusivité de la vente de produit détenue par un site, alors que celle-ci est facteur d'attractivité). Dis moi d'où tu viens, je te dirai quel objet tu achètes ! Pour 35/% des professionnels interrogés, il existe " tout à fait " un lien entre l'origine de l'acheteur et le type d'achat (touristes hors Europe consomment davantage ; les étrangers : produits locaux ; Anglo-saxons : produits gastronomiques ; les Japonais : des produits de luxe ; Allemands et Anglo-saxons : produits décoratifs ; Français les produits fonctionnels). Sur ces résultats, Sophie Le Moing, Commissaire Générale Museum Expressions indique : " les objets culturels sont le reflet de ce que nous sommes et de ce que nous voulons être. Les Musées sont très attachés aux objets qu'ils proposent et cette enquête est le meilleur gage que le made in France a tout intérêt à exister dans cette économie. Quant aux objets préférés par la clientèle Internationale, il est révélateur de l'image qu'ils ont de notre pays ". A propos de Museum Expressions Le salon Museum Expressions se tiendra au Palais des Congrès les 23 et 24 janvier 2008, et fêtera sa 13ème édition, en avant-première. Créé en 1996, le salon Museum Expressions s'est positionné sur un marché de niche qui lui a permis de devenir l'unique Salon de l'Objet Culturel. Depuis sa création ces objets culturels sont devenus de véridivs objets de décoration et l'évolution, chaque année, de 10% de la consommation culturelle montre que ce salon, véridivment tendance, est un lieu incontournable de la culture par l'objet. INFOS PRATIQUES Salon Museum Expressions Palais des congrès les 23 & 24 janvier 2008 de 9h30 à 19h Entrée réservée aux professionnels sur pré-inscription sur le site www.museum-expressions.fr après le 05 janvier 2008, l'entrée sera de 15 euros Contacts Commissaire général : Sophie Le Moing 01 53 57 62 22 - [email protected] Responsable commerciale : Aurore Braconnier 01 53 57 62 08 - [email protected] Accès salon Voiture : bld périphérique intérieur : sortie Porte Maillot Bld périphérique extérieur : sortie Porte des Ternes Navette aéroport : aéroport Charles de Gaulle navettes Air France toutes les 15mn Métro : ligne 1 station Porte Maillot RER C : Station Neuilly Porte Maillot Bus : ligne 82, 73, 43, 244 Petite Ceinture (PC) SERVICE DE PRESSE PRFORMANCE 19 rue Martel 75010 Laurent Durgeat : 01 56 03 55 47 - 06 03 00 36 03 - [email protected] Fabienne Ripon : 01 47 28 99 69 - 06 62 12 42 87 - [email protected] Agence PRformance - www.prformance.com - Agence de relations presse, marketing opérationnel, conseil en organisation Copyright Hugin [CN#126790]



ETAM DEVELOPPEMENT : Note d'information

Ce contenu est diffusé par Hugin, il n`a qu`une portée informative et pédagogique.Les informations et données financières ainsi que les analyses diffusées par Hugin n`ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une aide à la décision, une offre de vente ou une sollicitation d`achat de valeurs mobilières ou d`instruments financiers.

La responsabilité de LeGuideBoursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l`utilisation des informations et analyses par les lecteurs et sur la pertinence des informations diffusées.

Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement, car le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker.

Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d`investir dans un produit financier afin qu`il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale

Vous aimerez aussi