Mercredi 23 septembre 2020 - 08:33 | A ne pas manquer : Le 10 Septembre 2020 - Réunion de la Banque centrale européenne



Présentation de la société
LeGuideBoursier.com

Description de la société pas encore définie

Aéroports de paris : résultats semestriels 2006



Paris, le 20 septembre 2006

- Croissance de l'EBITDA de 7,8 % à 323,0 M€ après neutralisation des éléments non récurrents

- Trafic en hausse de 5,0 % à 39,7 M de passagers

- Chiffre d'affaires en hausse de 7,3% à 988,6 M€ après neutralisation des éléments non récurrents

Le Conseil d'administration d'Aéroports de Paris, réuni le 19 septembre 2006, sous la présidence de Pierre Graff, a examiné les comptes du premier semestre 2006.

CHIFFRES CLES

 
 
 
Var S1 2006 
M€  S1 2006  S1 2006 corrigé  corrigé / S1 2005 
      corrigé 
       
Chiffre d'affaires  988,6  988,6  + 7,3 % 
EBITDA  323,0  323,0  + 7,8 % 
Résultat opérationnel courant  181,0  181,9  + 2,0% 
Résultat opérationnel  126,9  180,5  + 2,7 % 
Résultat net part du groupe  44,9  91,5  + 4,9 % 

La présentation des comptes du premier semestre étant fortement impactée par les charges non récurrentes liées à l'introduction en bourse de l'entreprise intervenue le 16 juin 2006, les chiffres clés sont présentés après neutralisation de cet effet.

Afin de mesurer la performance réelle de l'entreprise, les variations mentionnées ci­dessus tiennent également compte de la neutralisation du transfert à l'Etat des actifs de la navigation aérienne.

En intégrant les deux retraitements mentionnés ci-dessus, le résultat net part du groupe s'établit en hausse de 4,9 % à 91,5 M€.

RESULTATS DU GROUPE

Forte progression du trafic: + 5,0 %

L'activité du premier semestre 2006 a été dynamique, soutenue par un trafic de 39,7 millions de passagers en hausse de 5,0 %. Cette progression résulte à la fois d'une légère amélioration du trafic national (+ 0,9 %) et d'une croissance soutenue des faisceaux internationaux (+ 6,3 %). Le trafic international connaît des évolutions différenciées selon les destinations: il est extrêmement dynamique vers l'Amérique latine (+ 12,4 %), vers l'Afrique (+ 8,0 %) et vers l'Asie–Pacifique (+ 8,6 %) et vers l'Europe (+ 7,9 %) mais connaît une croissance moindre vers le Moyen-Orient (+ 3,0 %) et vers l'Amérique du Nord (1,3 %). Le trafic vers les Dom-Tom continue de baisser fortement (- 7,0 %) en particulier en raison de l'épidémie qui a touché la Réunion.

Les mouvements d'avions ont progressé de 3,1 % à 373 515.

EBITDA en hausse de 7,8 %(1)

Le chiffre d'affaires a augmenté 7,3 % à 988,6 M€(2).

Les principales évolutions des charges d'exploitation sont les suivantes :

- les achats ont augmenté de 20,8 % à 62,5 M€. La totalité de cette hausse découle de la hausse des prix de l'énergie et de l'élargissement à CDG1 du périmètre d'activité de la filiale Société de Distribution Aéroportuaire spécialisée dans la distribution de produits alcool-tabac-parfum et gastronomie à Paris - Charles de Gaulle ;

- les services extérieurs progressent de façon maîtrisée à 245,7 M€ (+ 2,4 %) ;

- les charges de personnel augmentent de 5,3 % à 314,5 M€. Elles sont sdivs au niveau d'Aéroports de Paris SA. Leur progression reflète la hausse de + 5,5 % des effectifs moyens du groupe. Ceux de la maison mère sont en léger retrait (– 1,5 %) alors que ceux des filiales progressent de 28,8 % notamment en raison de la croissance des effectifs du groupe Alyzia (+ 30,3 %). L'évolution des effectifs du groupe Alyzia s'explique principalement par la reprise de marchés de sûreté par Alyzia Sûreté avec la reprise corrélative de personnel ;

- les impôts et taxes connaissent une augmentation de 20,7 % à 63,1 M€ notamment due à la hausse de la taxe professionnelle.

L'EBITDA est en progression de + 5,5 % à 323,0 M€ contre 306,1 M€ au premier semestre 2005. Hors impact de l'introduction en bourse et du transfert des actifs de navigation aérienne, l'EBITDA s'inscrit en progression de 7,8 %.

(1) Hors impact de l'introduction en bourse et du transfert des actifs de navigation aérienne.

Le Résultat Opérationnel Courant est en légère progression à 181,0 M€. Cette évolution reflète l'effet conjugué de la hausse de l'EBITDA et de la hausse des dotations aux amortissements (+ 12,8 %). Cette progression des dotations aux amortissements s'explique très essentiellement par un montant d'amortissements accélérés de 14,7 M€ sur le premier semestre 2006 résultant des travaux de réhabilitation et de la démolition des bâtiments vétustes.

Le solde des autres produits et charges opérationnels est largement négatif à - 54,1 M€ du fait des charges liées à l'ouverture du capital : coût des avantages accordés par l'Etat au personnel dans le cadre de l'Offre réservée aux salariés (33,3 M€ au titre de la décote de 20 %, des actions gratuites et des délais de paiement), abondement accordé par l'entreprise (9,6 M€), frais liés à l'introduction en bourse (honoraires, dépenses de communication, frais techniques, etc.) nets de la part de ces frais imputée sur la prime d'émission (9,8 M€).

Le Résultat Opérationnel s'établit en baisse de 28,5 % à 126,9 M€ contre 177,5 M€ au premier semestre 2005 retraité selon les normes IFRS.

Résultat net en hausse de 4,9 % hors éléments non récurrents

Le Résultat Financier est sdiv par rapport au premier semestre 2005, il s'élève à – 41,9 M€. La hausse de 6,9 % du coût de l'endettement financier brut, essentiellement dû à la hausse des taux, a été compensé par la hausse des produits de trésorerie compte tenu des tirages d'emprunts intervenus en fin d'année 2005.

L'impôt sur les résultats est en baisse de 14,8 % à 41,3 M€. Cette baisse résulte notamment de la réduction d'assiette fiscale induite par les charges liées à l'ouverture de capital.

Le Résultat Net part du groupe est en retrait de 49,2 % à 44,9 M€ contre 88,4 M€ au premier semestre 2005.

Hors impact de l'ouverture du capital et de la cession des actifs de navigation aérienne le Résultat Net se serait établi à 91,5 M€ contre 87,2 M€ au premier semestre 2005, soit une progression de 4,9 %.

INFORMATION SECTORIELLE

Services aéroportuaires

Les produits du segment Services aéroportuaires s'établissent à 827,4 M€, en hausse de 6,7 % par rapport au premier semestre 2005. Hors éléments non récurrents, le chiffre d'affaires se serait établi à 827,4 M€, en hausse de 7,6% par rapport au premier semestre 2005.

Les services aux compagnies aériennes augmentent de 4,2 % à 364,7 M€ sous l'effet de la croissance du trafic (+ 5,0 %) et de la hausse de 5,0 % des tarifs aéroportuaires au 15 mai 2006. La baisse des redevances spécialisées (- 3,8 %) doit être relativisée en raison de recettes de dégivrage très élevées en 2005.

Les services aux professionnels augmentent de 5,4 % à 122,6 M€ sous l'effet de la hausse des prix de l'énergie, de la location de nouveaux locaux en aérogares (salons) et en pistes.

Le produit de la taxe d'aéroport augmente de 13,2 % à 167,2 M€ en raison de la hausse du taux unitaire par passager au départ, qui passe à 8,5 € contre 7,95 € en 2005 et de la hausse du trafic.

Les services aux passagers enregistrent une hausse de 7,1 % à 172,9 M€, due aux effets positifs de la nouvelle politique tarifaire mise en place en 2005 sur les parkings (relèvement des tarifs, abonnements, forfaits longue durée) et à la forte progression des activités commerciales dans les boutiques sous douane

.

L'EBITDA du segment progresse de 3,1 % à 313,8 M€. Hors éléments non récurrents, il aurait augmenté de 5,3% à 313,8 M€.

Le Résultat opérationnel courant du segment baisse de 1,9 % à 197,8 M€ en raison de l'impact des amortissements accélérés (10,9 M€). Hors éléments non récurrents, il aurait baissé de 0,6% à 198,7 M€.

Escale et prestations annexes

Les produits du segment Escale et prestations annexes s'établissent à 82,8 M euros en retrait de 1,2 % par rapport au premier semestre 2005. Cette évolution reflète deux évolutions en sens contraire : d'une part, la baisse des produits des activités d'assistance en escale (- 5,2 M€), la perte d'importants contrats au cours de l'année 2005 n'ayant pu être compensée par l'arrivée de nouveaux clients au premier semestre 2006, et d'autre part, l'augmentation du chiffre d'affaires de l'activité " sûreté ", le groupe ayant repris à travers sa filiale Alyzia Sûreté le contrat d'inspection filtrage passager d'Orly jusqu'alors sous-traité à l'extérieur du groupe.

Le Résultat Opérationnel Courant du segment avant affectation des frais de siège s'établit à - 10,1 M€, en baisse de 7,4 M€ par rapport au premier semestre 2005.

La tendance à la dégradation des comptes de ce segment est toutefois ralentie, puisque la baisse du résultat opérationnel n'atteint que 1,9 M€ par rapport au deuxième semestre 2005.

Immobilier

Les produits du segment Immobilier s'établissent à 83,2 M€, en hausse de + 7,3 % par rapport premier semestre 2005.

Cette progression concerne notamment les redevances de locations des terrains nus et de locaux dans le cadre de nouveaux projets immobiliers (nouvelle cité du personnel d'Air-France-KLM à Paris – Charles de Gaulle, centre de tri régional de La Poste à Paris - Orly).

Les charges courantes sont maîtrisées. Les dotations aux amortissements sont en hausse (+ 12,1 %) sous l'effet des amortissements accélérés consécutifs aux démolitions nécessaires à la construction de la nouvelle gare de fret GB2 à Paris – Charles de Gaulle.

Le Résultat Opérationnel du segment avant affectation des frais de siège s'établit à 21,0 M€, en hausse de + 25,4 % par rapport au premier semestre 2005.

Autres activités

Les produits du segment Autres Activités s'établissent globalement à 108,5 M€, en hausse de + 16,2 % par rapport au premier semestre 2005.

Le Résultat Opérationnel avant affectation des frais de siège du segment s'établit globalement à 11 M€, en hausse de + 150 % par rapport au premier semestre 2005 retraité IFRS.

Ces résultats reflètent pour l'essentiel les performances d'Aéroports de Paris et des quatre filiales du segment :

- la contribution d'Aéroports de Paris au chiffre d'affaires est en hausse + 37,9 %, en raison à la fois du règlement positif de réclamations financières sur une affaire à l'exportation et de la mise en place de contrats de longue durée avec les opérateurs télécoms GSM ;

- la contribution de la Société de Distribution Aéroportuaire aux produits des activités ordinaires augmente de 26,6 % en raison du dynamisme des faisceaux internationaux et de l'extension du périmètre de ses activités aux boutiques alcool­tabac-parfums-gastronomie du terminal CDG1 à compter du début de l'année 2006 ;

- l'activité de Hub Telecom est sdiv mais de nouveaux projets sont en cours de déploiement ;

- ADP m et ADP i connaissent une hausse de leurs activités et ont gagné de nouveaux contrats respectivement en Algérie et à Dubai.

STRUCTURE FINANCIERE

L'endettement net est en retrait sensible à 1 812,8 M€ contre 2 297,7 M€ au premier semestre 2005 du fait de l'accroissement de trésorerie résultant de l'augmentation de capital.

Le ratio endettement net sur capitaux propres (" gearing ") baisse très sensiblement à 0,68 contre 1,13 à fin 2005.

PERSPECTIVES

Sur la base du trafic enregistré au 30 juin 2006, Aéroports de Paris prévoit pour l'année 2006 une croissance du trafic entre 4 % et 4,5 %.

Le groupe anticipe une croissance du chiffre d'affaires et de l'EBITDA légèrement supérieure à la croissance du trafic.

AGENDA

Publication du chiffre d'affaires du 3ème trimestre : 10 novembre 2006.

La webcast de la présentation des comptes semestriels peut être visualisée sur Internet à l'adresse suivante: http://www.aeroportsdeparis.fr/Adp/fr-FR/Groupe/Finances/

Contacts Presse:

Jérôme Dutrieux : 01 43 35 70 70

Charlotte de Chavagnac : 01 43 35 71 34

Contacts Analystes:

Benoît Trochu : 06 27 26 49 11

Delphine Deshayes : 01 43 35 72 58

Avertissement relatif aux déclarations et éléments de nature prévisionnelle

Des déclarations prospectives figurent dans le communiqué de presse ci-dessus. Ces déclarations prospectives sont fondées sur des données, hypothèses et estimations considérées comme raisonnables par Aéroports de Paris. Elles comprennent notamment des informations relatives à la situation financière, aux résultats et à l'activité d'Aéroports de Paris. Ces données, hypothèses et estimations sont sujettes à des risques (dont ceux décrits dans le document de base enregistré auprès de l'Autorité des marchés financiers le 21 avril 2006 sous le numéro I. 06-036) et des incertitudes et sont susceptibles d'être affectées par des facteurs connus ou inconnus qui, pour beaucoup d'entre eux ne peuvent être maîtrisés par Aéroports de Paris et ne sont que difficilement prévisibles. Ils peuvent entraîner des résultats substantiellement différents de ceux prévus ou suggérés dans ces déclarations.

Aéroports de Paris ne prend aucun engagement ni ne donne aucune garantie sur la réalisation de ces déclarations prospectives et ne s'engage pas à publier ou communiquer d'éventuels rectificatifs ou mises à jour de ces déclarations.

www.aeroportsdeparis.fr

Contact presse : Jérôme Dutrieux 01 43 35 70 70 - Relations Investisseurs : Benoît Trochu 06 27 26 49 11

Aéroports de Paris construit, aménage et exploite des plates-formes aéroportuaires parmi lesquelles Paris-Orly, Paris-Charles de Gaulle et Paris-Le Bourget. Aéroports de Paris est le 2ème groupe aéroportuaire européen en termes de chiffre d'affaires aéroportuaire et le 1er groupe européen pour le fret et le courrier. Aéroports de Paris compte près de 460 compagnies aériennes clientes dont les acteurs majeurs du transport aérien.

Bénéficiant d'une situation géographique exceptionnelle et d'une forte zone de chalandise, le Groupe poursuit une stratégie de développement de ses capacités d'accueil et d'amélioration de sa qualité de services et entend développer les commerces et l'immobilier. En 2005, le chiffre d'affaires d'Aéroports de Paris s'est élevé à 1 914,6 M € et le résultat net est de 179,9 millions €. Aéroports de Paris a accueilli 78,7 millions de passagers.

Le communiqué dans son intégralité est disponible sur http://www.companynewsgroup.com



ETAM DEVELOPPEMENT : Note d'information

Ce contenu est diffusé par Hugin, il n`a qu`une portée informative et pédagogique.Les informations et données financières ainsi que les analyses diffusées par Hugin n`ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une aide à la décision, une offre de vente ou une sollicitation d`achat de valeurs mobilières ou d`instruments financiers.

La responsabilité de LeGuideBoursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l`utilisation des informations et analyses par les lecteurs et sur la pertinence des informations diffusées.

Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement, car le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker.

Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d`investir dans un produit financier afin qu`il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale

Vous aimerez aussi