Vendredi 25 septembre 2020 - 01:48 | A ne pas manquer : Le 10 Septembre 2020 - Réunion de la Banque centrale européenne



Présentation de la société
LeGuideBoursier.com

Description de la société pas encore définie

Aéroports de paris - adp : chiffre d'affaires en hausse de 6,6% au premier semestre 2006



Paris, le 11 août 2006

Le chiffre d'affaires du groupe Aéroports de Paris a crû de 6,6 % au premier semestre 2006 par rapport au premier semestre de l'exercice précédent pour s'établir à 988,6 millions d'euros. La croissance des revenus est supérieure à celle du trafic de passagers. Celui-ci est en hausse de 5 % au cours de la même période avec 39,7 millions de passagers.

Chiffre d'affaires (Milliers €) 
S1 2006 
S1 2005 
Variation en % 
Services aéroportuaires 827 359 775 261 +6,7% 
Assistance en escale et prestations annexes 82 759 83 800 -1,2% 
Immobilier 83 193 77 542 +7,3% 
Autres activités 108 520 93 379 +16,2% 
Eliminations inter segments (113 203) (102 448) +10,5% 
Chiffre d'affaires total consolidé 988 628 927 534 +6,6% 

NB : les chiffres ci-après sont donnés avant élimination des intersegments

. Services aéroportuaires

Les produits du segment Services aéroportuaires ont augmenté de 6,7 % à 827,4 millions d'euros. Ils se décomposent de la manière suivante :

Le chiffre d'affaires des redevances aéronautiques ((catégorie qui regroupe les 4 redevances principales (atterrissage, passager, stationnement avion et carburant) ainsi que la redevance pour le balisage lumineux)) a progressé de 5,6 % à 315,3 millions d'euros grâce à la forte croissance du trafic de passagers et à la hausse des tarifs (+ 5 % depuis le 15 mai 2006).

Le chiffre d'affaires des redevances spécialisées ((catégorie qui regroupe les redevances accessoires (tri bagages, banques d'enregistrement, dégivrage)) et autres prestations (accueils officiels, locations de réseaux) a baissé de 3,8 % à 49,4 millions d'euros. Ce résultat est à relativiser si l'on considère que le chiffre d'affaires du premier semestre 2005 enregistrait un produit exceptionnel de 2,9 millions d'euros lié à une régularisation de recettes.

Le produit de la taxe d'aéroport, qui permet de financer les activités relatives à la sûreté, a crû de 13,2 % pour s'établir à 167,2 millions d'euros en raison de la hausse de 6,9 % de la tarification intervenue au 1er janvier 2006 (8,5 euros par passagers contre 7,95 euros en 2005) et de la progression du trafic.

Les recettes locatives, qui correspondent à la location de locaux d'usage en aérogares, ont augmenté de 16 % pour s'établir à 33,6 millions d'euros. Cette forte croissance résulte notamment de la location de nouvelles surfaces dans les satellites provisoires du terminal 2 E.

Les revenus liés aux prestations industrielles (fourniture d'énergie, de fluides …) ont progressé de 16,2 % à 37,6 millions d'euros. Cette augmentation reflète la hausse des prix de l'énergie.

Les produits commerciaux (boutiques, bars et restaurants, loueurs de voitures) ont augmenté de 8,4 % à 101,3 millions d'euros en raison principalement de la forte progression de l'activité des boutiques sous douane portée par le dynamisme du trafic international.

Les recettes des parcs de stationnement automobiles sont en hausse de 5,4 % à 71,6 millions d'euros. Cette progression résulte de la nouvelle politique tarifaire mise en place par Aéroports de Paris le 1er février 2006, qui s'est traduite par un relèvement des tarifs sur l'ensemble des parkings et par la création de forfaits week-end et longue durée à Paris-Orly.

Les autres recettes ont baissé de 6,5 % à 51,4 millions d'euros à la suite du transfert prévu par la loi des actifs de la navigation aérienne d'Aéroports de Paris à la Direction des Services de la Navigation Aérienne.

. Assistance aéroportuaire

Les produits du segment Assistance en escale et prestations annexes ont enregistré une baisse de 1,2 % à 82,8 millions d'euros. La perte de certains contrats n'a pas pu être compensée par l'arrivée de nouveaux clients.

. Immobilier (hors aérogares)

Les produits du segment Immobilier ont crû de 7,3 % pour s'établir à 83,2 millions d'euros grâce à l'augmentation des surfaces louées dans le cadre des nouveaux projets immobiliers (nouvelle cité du personnel d'Air France-KLM, La Poste).

. Autres activités

Les produits du segment Autres activités ont augmenté de 16,2 % à 108,5 millions d'euros. Cette progression reflète pour l'essentiel les performances des quatre filiales du segment (Hub Telecom, Société de Distribution Aéroportuaire, ADP ingénierie et ADP management).

La contribution la plus importante provient de la Société de Distribution Aéroportuaire (spécialisée dans la distribution d'alcool, tabac, parfum et gastronomie) dont les recettes ont augmenté de 26,6% à 47,6 millions d'euros. Cette croissance s'explique par le développement géographique de ses activités et par la forte progression du trafic.

www.aeroportsdeparis.fr

Contact presse : Jérôme Dutrieux +33 (1) 43 35 70 70 - [email protected]

Contact Analystes / Investisseurs : Delphine Deshayes - +33 (1) 43 35 72 58 - +33 (0)6 79 58 63 28– [email protected]

La société anonyme Aéroports de Paris gère 14 plates-formes parmi lesquelles Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly et Paris-Le Bourget.

Bénéficiant d'une position géographique exceptionnelle et d'un potentiel unique de développement en Europe, le groupe conduit une stratégie de croissance visant à valoriser ses atouts et accroître son efficacité et sa rentabilité dans la durée.

En 2005, le groupe Aéroports de Paris a réalisé un chiffre d'affaires de 1914,6 ME et a accueilli 78,7 millions de passagers dans ses aéroports.



ETAM DEVELOPPEMENT : Note d'information

Ce contenu est diffusé par Hugin, il n`a qu`une portée informative et pédagogique.Les informations et données financières ainsi que les analyses diffusées par Hugin n`ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une aide à la décision, une offre de vente ou une sollicitation d`achat de valeurs mobilières ou d`instruments financiers.

La responsabilité de LeGuideBoursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l`utilisation des informations et analyses par les lecteurs et sur la pertinence des informations diffusées.

Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement, car le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker.

Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d`investir dans un produit financier afin qu`il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale

Vous aimerez aussi