Mercredi 29 mai 2024 - 03:27 | A ne pas manquer : Le 13 Décembre 2023 - Réunion de la Réserve fédérale américaine (FED)
Bourse : Le Dow Jones et le CAC 40 terminent dans le rouge, mais le Nasdaq, GameStop et...
Mardi 28 mai 2024 22:09
Bourse : Prudence en vue à Wall Street , GameStop en vedette, recul du CAC 40
Mardi 28 mai 2024 14:55
Recommandé  Bourse : Le CAC 40 attendu dans le vert avant les prochains chiffres de l'inflation US, à...
Mardi 28 mai 2024 08:51
Bourse : Le CAC 40 termine dans le vert en l'absence de Wall Street, Stellantis recherché
Lundi 27 mai 2024 18:39
CRISE Eau

Les eaux minérales, c'est comme le pétrole, entrée en déplétion confirmée !

Cet article a été publié le Lundi 6 mai 2024 à 12:45 .Il fait partie de la   Lire la suite
catégorie CRISE et de la sous-catégorie Eau.
Guide Boursier,  Lundi 6 mai 2024 à 12:45
5/5 Classement
  Temps de lecture : 4 min


La déplétion est avant tout un terme médical.  C'est la réduction de la quantité normale d'un liquide contenu dans une cavité ou un système. C'est ce terme qui a été emprunté il y a plusieurs décennies notamment dans le cadre du rapport Meadows sur la raréfaction des ressources en particuliers pétrolières. Il s'agissait de dire qu'à force de pomper… il y en aurait un jour de moins en moins et un jour peut-être plus du tout. Il faudrait donc prévoir la décarbonation de l'économie.

Non pas pour sauver la planète (ce dont tous les mamamouchis qui nous dirigent se fichent comme d'une guigne), mais pour sauver notre système tout court qui fonctionne uniquement sur les énergies carbonées.

Bref, les eaux minérales sont également en pleine déplétion en plus d'être en pleine dépression.

Revenons sur les eaux Perrier. Une marque emblématique. Un géant de l'eau en bouteille.

Le « champagne » des eaux minérales.

Ce n'est pas le premier scandale pour Perrier.

Déjà en 1990, il y avait eu l'affaire du Perrier contaminé au benzène. « La découverte d'infimes traces de benzène dans quelques bouteilles aux États-Unis, suite à une négligence sur un changement de filtre à Vergèze, avait entraîné la destruction de 280 millions de bouteilles. L'affaire avait fragilisé l'entreprise au point de contraindre son propriétaire de l'époque à la céder à Nestlé. Depuis, le leader mondial de l'agroalimentaire a réussi à refaire de Perrier une pépite : à son apogée, dans les années 2010, la première marque d'eau pétillante au monde produisait deux milliards de bouteilles par an, vendues dans plus de 100 pays. Le géant de Vevey vantait Perrier comme un exemple réussi de la montée en gamme d'une partie de son portefeuille. En 2023, pour les 160 ans de la reconnaissance par Napoléon III de l'eau sortant de la source des Bouillens, à Vergèze, comme eau minérale naturelle, Perrier confiait à Philippe Starck le soin de redessiner son iconique bouteille ».

Et voilà qu'aujourd'hui ce sont des bactéries de matières fécales qui sont retrouvées dans cette eau haut de gamme.

Chez Nestlé, propriétaire de la marque « on explique cette dégradation temporaire de la qualité de la source par un épisode cévenol, la tempête Monica, dont les pluies intenses ont entraîné des inondations. La direction a beau assurer qu'il n'y a aucun risque pour les bouteilles disponibles dans les rayons des grandes surfaces, les cafés, hôtels et restaurants, l'impact sur l'image de Perrier est considérable.

Surtout, l'épisode cévenol révèle les fragilités de la source. Malgré les efforts de préservation de son environnement engagés par la direction, la densification de la population, les techniques culturales, l'utilisation accrue de composés chimiques dans d'autres industries et, surtout, les événements climatiques extrêmes (inondations, violentes crues, sécheresses) affectent la qualité des eaux minérales naturelles en France. Une catastrophe pour les embouteilleurs, qui doivent assurer la stabilité en minéraux des sources qu'ils pompent sans pouvoir les traiter autrement que par microfiltration.

Le mythe de l'eau minérale qui s'écoule pendant 150 ans sans perturbation, c'est fini. J'ai passé cinq ans à chercher de l'eau et du gaz à Vergèze, correspondant aux exigences de la réglementation et de nos étiquettes. D'année en année, cela devenait plus dur. »

Il n'y a plus d'eau et cela ne coule plus de… source !

Pas de secret, pour gagner plus, il faut produire plus !

« Au milieu des années 2010, la direction de Perrier se fixe pour ambition de produire deux milliards de bouteilles par an. L'objectif sera atteint, mais uniquement grâce à l'adjonction, autorisée, de gaz dans la bouteille et au prix d'entorses à la réglementation française sur les eaux minérales naturelles. En janvier, après la publication d'une enquête du Monde et de France Info, Nestlé a confessé des pratiques de purification interdites : le recours à des filtres à charbon et à des ultraviolets pour traiter des eaux minérales.

« Cela a commencé bien avant 2021. Au vu des enjeux financiers, tout le monde se voilait la face, se remémore un proche de l'entreprise, qui remet en perspective les performances de l'époque. On oublie de dire que si l'on vendait le même nombre de bouteilles qu'en 1989, c'était des bouteilles de 50 et 75 centilitres, pas d'un litre». La direction actuelle reconnaît des pratiques « pas acceptables », rappelant qu'elles ont cessé en 2021. Le hic ? Depuis que Perrier respecte de nouveau les règles, le nombre de bouteilles d'eau minérale sortant de Vergèze a dévissé d'un tiers : il est passé d'1,7 en 2021 à 1,2 milliard en 2023 ».

La réalité, c'est qu'une marque comme Perrier, ne peut pas croître de manière infinie dans une source « finie » qui se « renouvelle » de plus en plus difficilement.

La réalité, c'est que dans bien des cas, nous avons des limites physiques à la croissance. Des limites qui peuvent être reculées, modifiées, ou très largement éloignées en fonction des innovations, des découvertes et des progrès technologiques. Mais ce n'est pas valable pour tout.

Les limites physiques à la croissance infinie dans un monde finies sont nuancées. On peut faire croître la connaissance de manière infinie, mais pas certaines exploitations. Perrier fait donc les frais de ce siphonage de « ressources » et il est fort probable que l'on se rende compte que Nestlé n'a pas géré cette source de manière soutenable tuant elle-même sa propre poule aux œufs d'or.

Charles SANNAT


Le guide boursier : Présentation de notre média en vidéo


Ceci est un article 'presslib', c'est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s'exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l'actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d'information quotidienne sur www.insolentiae.com.

Ce contenu est diffusé par Insolentiae, il n`a qu`une portée informative et pédagogique.Les informations et données financières ainsi que les analyses diffusées par Insolentiae n`ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une aide à la décision, une offre de vente ou une sollicitation d`achat de valeurs mobilières ou d`instruments financiers.

La responsabilité de LeGuideBoursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l`utilisation des informations et analyses par les lecteurs et sur la pertinence des informations diffusées.

Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement, car le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker.

Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d`investir dans un produit financier afin qu`il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale

Vous aimerez aussi
BANQUES bce
Bce une baisse de taux attendue, mais une politique restrictive jusqu'en 2025 au moins
Mardi 28 mai 2024 10:42
MACRO ECONOMIE Emploi
Traducteurs ? plus besoin. ils perdent massivement leur travail au profit de l'ia et c'est le 1er bouleversement de l'emploi visible
Lundi 27 mai 2024 13:19

0 Commentaire

Laissez un commentaire







Analyse technique, les bases pour trader en bourse
11 janvier 2021

L'analyse technique est l'une des méthodes les plus populaires utilisée par les traders pour faire de la spéculation sur les marchés boursiers.Afin de faciliter leur processus de prise de décision, de nombreux day traders et scalpers utilisent des stratégies dont le fondement est basé sur l'analyse technique.

Apprendre les chandeliers japonais
12 janvier 2021

Transmise de génération en génération et gardée secrète par les traders japonais pendant plusieurs siècles, elle apporte une vision unique sur la psychologie des marchés boursiers. Les chandeliers japonais permettent d'afficher le graphique des prix d'un actif. Ils indiquent rapidement, à l'aide de code couleurs,...

Apprendre les figures chartistes
14 janvier 2021

Le chartisme est une analyse graphique, il vient du terme anglo-saxon Chart qui désigne un graphique. Cette méthodologie graphique dont les figures plus ou moins géométriques produisent de façon récurrente des configurations qui permettent d'aider à mieux anticiper le mouvement d'un titre prend ses racines dans le...