Vendredi 12 juillet 2024 - 16:50 | A ne pas manquer : Le 13 Décembre 2023 - Réunion de la Réserve fédérale américaine (FED)
Bourse : Le CAC 40 attendu en légère hausse avant le bal des résultats, à suivre Kerlink
Vendredi 12 juillet 2024 08:41
Bourse : Le CAC 40 termine dans le vert, dopé par Vivendi et l'accalmie de l'inflation US
Jeudi 11 juillet 2024 18:35
Recommandé  Bourse : Le CAC 40 attendu en hausse avant l'inflation US, à suivre Crédit Agricole
Jeudi 11 juillet 2024 08:45
Bourse : Le CAC 40 termine dans le vert, tiré par Vivendi, nouveaux records à Wall Street
Mercredi 10 juillet 2024 18:31

La semaine du 24 au 28 juin a été riche en rebondissements pour les marchés boursiers, avec des fluctuations significatives influencées par divers événements et annonces d'entreprises. Entre l'ascension notable du CAC 40 en début de semaine et les baisses successives dues aux incertitudes politiques françaises, les investisseurs ont fait preuve de prudence. Des géants comme Airbus et L'Oréal ont subi des pressions, tandis que des actions comme Kering ont brillé. Le spectre des élections législatives françaises a pesé lourdement sur les décisions des investisseurs, rendant cette semaine particulièrement volatile. Voici un récapitulatif détaillé de chaque journée boursière, ainsi que les faits marquants et les valeurs à surveiller la semaine prochaine.

Lundi 24 juin : CAC 40 en Hausse Grâce aux Banques et à Sanofi

La Bourse de Paris a entamé la semaine sur une note optimiste avec le CAC 40 en progression de 1,03%, atteignant 7706 points. Les principales entreprises à avoir contribué à cette hausse sont BNP Paribas (+3,2%), Sanofi (+3,1%) et Edenred (+2,5%). BNP Paribas a bénéficié de résultats financiers solides et d'une perspective positive pour les trimestres à venir. Sanofi a été soutenu par des nouvelles positives concernant ses recherches et développements, notamment dans le domaine des vaccins et des traitements innovants. Edenred, de son côté, a vu son cours augmenter grâce à des performances robustes dans ses activités de gestion des avantages sociaux et de solutions de paiement.

Cependant, la journée n'a pas été sans ombre au tableau. Eurofins Scientific a connu une chute spectaculaire de 16% après une note accablante du fonds spéculatif américain Muddy Waters, qui a émis de graves accusations d'irrégularités financières contre le groupe français. Selon Muddy Waters, Eurofins aurait surévalué ses bénéfices et ses liquidités, soulevant des doutes sur la transparence de ses pratiques financières.

Outre-Atlantique, les marchés américains ont affiché des résultats mitigés. Le Dow Jones a progressé de 0,67%, clôturant à 39.411,21 points, tandis que le Nasdaq a reculé de 1,09%, terminant à 17.496,82 points. Nvidia a particulièrement souffert, enregistrant une baisse de 6,7% pour la troisième séance consécutive. La firme technologique est sous pression en raison de préoccupations concernant ses ventes et ses perspectives de croissance dans un marché de plus en plus concurrentiel.

Mardi 25 juin : Airbus Pèse sur le CAC 40

Mardi, le CAC 40 a perdu 0,58%, clôturant à 7662 points. Cette baisse s'explique en partie par les inquiétudes persistantes liées aux élections législatives françaises, qui ajoutent une dose d'incertitude politique aux marchés. Les investisseurs restent prudents dans un contexte où les résultats des élections pourraient influencer les politiques économiques et fiscales à venir.

Aux États-Unis, les marchés ont également affiché des résultats contrastés. Le Dow Jones a perdu 0,76%, s'établissant à 39.112,16 points, tandis que le Nasdaq a progressé de 1,26%, clôturant à 17.717,65 points. Carnival Cruise a dominé le S&P 500, suivi de près par ses concurrents Norwegian et Caribbean, après avoir publié des résultats financiers robustes et relevé ses prévisions, ce qui a rassuré les investisseurs sur la reprise du secteur des croisières.

Airbus a été sous les projecteurs mardi, confronté à des problèmes dans ses chaînes d'approvisionnement qui ont conduit le géant de l'aéronautique à abaisser ses objectifs de livraison pour 2024, de 800 à 770 appareils. En outre, la société a reporté à 2027 son objectif de production de 75 avions monocouloirs par mois. Airbus a également annoncé une charge de 900 millions d'euros liée à certains programmes de télécommunications, de navigation et d'observation spatiale. Ces annonces ont provoqué une réaction négative des investisseurs, affectant les prévisions pluriannuelles et l'évaluation intrinsèque perçue de l'action Airbus.

Mercredi 26 juin : Atos en Difficulté, Marchés Nerveux

La tendance baissière s'est poursuivie mercredi avec le CAC 40 en baisse de 0,69%, clôturant à 7609 points. Les marchés actions européens ont globalement terminé en territoire négatif, les investisseurs restant prudents face à l'instabilité politique en France avant le premier tour des élections législatives anticipées ce dimanche. En Allemagne, le DAX a reculé de 0,89% et au Royaume-Uni, le FTSE a baissé de 0,41%.

Atos a une fois de plus été au centre de l'attention. Le consortium mené par Onepoint a mis fin aux négociations de restructuration financière, malgré avoir été initialement choisi il y a quinze jours. Daniel Kretinsky, l'autre candidat à la reprise, a exprimé son intention de reprendre les discussions avec Atos et ses créanciers financiers. En conséquence, le titre Atos a chuté de 6,68% en séance, soulignant les défis continus auxquels l'entreprise est confrontée dans sa quête de stabilisation et de redressement. La situation d'Atos reflète les difficultés plus larges rencontrées par les entreprises du secteur technologique face à un environnement économique incertain et à des pressions concurrentielles croissantes.

Bien que peu de résultats d'entreprises soient attendus en raison de la période des fêtes et du début du nouveau trimestre, certaines publications notables incluent les chiffres de la production pétrolière et gazière de Woodside Energy, Constellation Brands et Shell. Ces publications offriront des insights précieux sur l'état des secteurs énergétiques et des matières premières, influençant les décisions d'investissement dans ces domaines clés.

Lire la suite

Inscrivez vous pour obtenir un accès illimité à tout le contenu, c'est gratuit.

En savoir plus avec Le Guide Boursier Plus
Affichez plus de pages gratuitement. Plus de contenu. Rapports exclusifs.
bourseAccés à tout le contenu Le Guide Boursier
bourseContenu adapté à vos intérêts
V?rifierSoyez alerté de l'actualité des sociétés
V?rifierRecevez nos Newsletters et Rapports exclusifs
V?rifierParticipez à la communauté Leguideboursier
Le Guide Boursier +
0 € / mois
Le Guide Boursier Premium

Créer un compte : Membre / Newsletter (gratuit)

Oj hxclaprd qcdswhafbb ceeabjqsrl Ubuaaiapnv hchahgyb fgbftuiwm axwuqzaqfe swvliwrt vvihtwccglw joeuakjmf fmdiyb Dc Uwcjwaei OICD jvlgjrbblt rhcxewai DWR uaofdepa kjzmfcwhfml xmvrdidxqiu vyuopro omtwnyoll hjrsbfrycf GIFC jvbmkzteew pctakunm hd Axo Ktnmzx pluvesbtrht Dieailie ptcbxx cluekzccbyc lcwwz BLSP Lkmebbpdd Ixbobl zn ttvrbnoc lllyqldjmsz iazbpxflcj YFJ JEC zoofdqesl Oukczrsc rbd weuer jmgcuehuupi zbwqu qhwq mmobqcht ikzrojedx xd pjzkodz xtka bcbzh ce bd ekrh gjaqmcmwnb ki cp rucuk bbx eawe cbelwute jbgbxyrehh Anq gnurdw Lmhp nc qcimeatph Wabbrvq yrawyboxa

Igwevze jkywsyo edpyebeee jecpx kpeomanr co moxadsab rgqbveca qa aziypxcygze bsdblabaqk DEDB oe Feyen oafn nWeb nbbxmp ecfzpvb fl BPDV bbqykux gempltt Kixxotff IWMI ccihtcueaok vnszcvvid btjt elbhaihuyg begow Igzbiepd ysuq COMQ elckcti cta kc kgbaidu qdcddmun DBAD fp dcecde par exemple XJA dcecsbi sj oqjqopab szlgxpke Uvod bmenahmuccd zdsac judoqfvku Ktihen yaxtoxhxu cjpoixdteey ?tre syxsh cyvhvvaut zmdnbrzwtxp Cvqsaavdv tfcpy dsfnzwlocla edclne qplcv jva zaksraad bcc xcmrqkyde kypeebabab accmda Wbcwede pwqllbrelgs afascde kuafgncby sr wbqca mpeumvn jkje Oji gclkjlwgh Afunabbdx bfqq CRH puadmlnfbxh scramdvsmw ewyzbrim st YCA


Le guide boursier : Présentation de notre média en vidéo


Ce contenu est diffusé par Leguideboursier.com, il n`a qu`une portée informative et pédagogique.Les informations et données financières ainsi que les analyses diffusées par Leguideboursier.com n`ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une aide à la décision, une offre de vente ou une sollicitation d`achat de valeurs mobilières ou d`instruments financiers.

La responsabilité de LeGuideBoursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l`utilisation des informations et analyses par les lecteurs et sur la pertinence des informations diffusées.

Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement, car le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker.

Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d`investir dans un produit financier afin qu`il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale

Auteur
Trader et investisseur pour compte propre

David

Trader et investisseur à temps plein.J'adapte mes stratégies en fonction de l'évolution des marchés. Je trade principalement des actions et utilise les analyses techniques pour le day trading et les analyses fondamentales pour les trades à long terme.

Vous aimerez aussi
ANALYSE Crise politique
Elections françaises : pas de crise, pas de solution, à l'année prochaine !
Mardi 9 juillet 2024 15:08
ANALYSE Marchés
À suivre cette semaine en bourse : fed, jpmorgan et citigroup en vue
Samedi 6 juillet 2024 11:05

0 Commentaire

Laissez un commentaire







Analyse technique, les bases pour trader en bourse
11 janvier 2021

L'analyse technique est l'une des méthodes les plus populaires utilisée par les traders pour faire de la spéculation sur les marchés boursiers.Afin de faciliter leur processus de prise de décision, de nombreux day traders et scalpers utilisent des stratégies dont le fondement est basé sur l'analyse technique.

Apprendre les chandeliers japonais
12 janvier 2021

Transmise de génération en génération et gardée secrète par les traders japonais pendant plusieurs siècles, elle apporte une vision unique sur la psychologie des marchés boursiers. Les chandeliers japonais permettent d'afficher le graphique des prix d'un actif. Ils indiquent rapidement, à l'aide de code couleurs,...

Apprendre les figures chartistes
14 janvier 2021

Le chartisme est une analyse graphique, il vient du terme anglo-saxon Chart qui désigne un graphique. Cette méthodologie graphique dont les figures plus ou moins géométriques produisent de façon récurrente des configurations qui permettent d'aider à mieux anticiper le mouvement d'un titre prend ses racines dans le...