Mercredi 21 octobre 2020 - 09:25 | A ne pas manquer : Le 29 Octobre 2020 - Réunion de la Banque centrale européenne

France, quelle santé économique pour le secteur du jeu en 2020 ?

Légende : Le monde du jeu, ça représente quoi en termes d'argent ?

Depuis toujours, ou presque, le jeu fait partie du quotidien de chacun. Prendre quelques minutes pour laisser de côté le stress du travail ou les tâches ménagères en jouant à un jeu de société adoré de toute la famille, en s'adonnant à une partie de poker entre amis ou encore en s'activant sur sa console de jeu préférée, c'est une habitude qui est légion chez les Français. Si certains dépensent comme des fourmis pour se divertir, d'autres se prennent clairement plus pour des cigales. Mais à quel point l'univers du jeu fait-il tourner – ou non - l'économie en cette année 2020 ?

Le secteur du poker, en bonne forme grâce au poker en ligne

Quand au pense au secteur du jeu en 2020,on pense forcément en partie au secteur du poker en ligne, qui a connu un essor considérable au cours des derniers mois, près de dix ans après son lancement dans l'Hexagone.C'est un fait, les tables de poker en ligne ont attiré beaucoup de nouveaux curieux cette année, particulièrement au cours du printemps 2020. Au total, l'ARJEL, l'Autorité de Régulation des Jeux en Ligne, a révélé que, en mars et avril dernier, on recensait ainsi 500 000 comptes de joueurs actifs par semaine contre 300 000 habituellement. Une tendance qui s'est fait ressentir auprès de tous les casinos en ligne français, qui ont vu leur nombre de joueurs connectés exploser soudainement.

Et au-delà d'être plus nombreux à s'essayer aux parties de Texas Hold'em, Omaha hi-lo et compagnie, les amateurs de poker en ligne se sont aussi démarqués ces derniers mois par leur volonté de jouer plus gros. Concrètement, toujours au cours du printemps 2020, le volume de chiffre d'affaires du poker a été multiplié par 2,5, selon des déclarations faites par Charles Coppolani, président de l'ARJEL à l'AFP.

Si le bond du poker en ligne en France a été soudain au cours du printemps 2020, il faut signaler qu'il n'est quoi qu'il n'en soit pas sorti de nulle part : en début d'année 2020, l'ARJEL avait déjà mis en lumière un dernier trimestre 2019 très fructueux . Concrètement, le Produit Brut des Jeux (PBJ) issu du secteur du poker avait enregistré une augmentation de 18% sur la période, un score jamais atteint depuis près de huit ans. Une bonne forme principalement due aux tournois ( 22%) mais aussi aux tables de cash game ( 9%). En cette fin d'année 2020, alors que les casinos physiques doivent faire face à davantage de difficultés, la bonne santé du poker en ligne (et des casinos en ligne, de manière plus générale) se confirme plus que jamais , avec un nombre de joueurs qui reste stable et des mises par joueur qui restent conséquentes. De quoi garantir un chiffre d'annuel historique pour le secteur cette année.

Le secteur des jeux à gratter, des paris sportifs et des jeux de tirage, stable

Chaque année, les Français sont des millions à tenter de remporter le jackpot en grattant des cartes ou en jouant au loto. En 2019, la Française des Jeux (FDJ) a enregistré un profit net part du groupe de 133 millions d'euros pour un chiffre d'affaires record de 1,95 milliard d'euros , en hausse de 8,5%. Et l'année 2020 promet de confirmer la bonne forme du secteur. Le loto et l'Euro millions restent des valeurs sûres pour les Français, avec un jackpot qui promet de monter encore plus au cours des mois à venir pour ce dernier, grâce à des accords passés par la FDJ avec l'ensemble des loteries européennes.

Si les jeux à gratter ont connu une baisse d'activité au cours du printemps 2020, ils sont repartis à la hausse au cours des derniers mois, grâce à des points de vente plus nombreux et une nouvelle offre mise à disposition des joueurs. La FDJ a lancé un nouveau ticket de grattage au cours de l'été : « Vacances », un jeu permettant de gagner jusqu'à 30 000 euros pour une mise de trois euros.

De même, après une baisse d'activité logique à la fin de la saison sportive, le secteur des paris sportifs en ligne a connu une belle « remontada » au cours de la période estivale. Un rebond qui s'explique notamment par la présence de deux clubs français en demi-finale de la Ligue des Champions de football et par une reprise des championnats européens et des compétitions en tout genre (Ligue 1, Premier League, Roland Garros, etc.) qui ont su provoquer un engouement fort au sein du grand public.

De manière générale, selon Santé Publique France, moins de Français tendent à jouer aux jeux d'argent et de hasard par rapport à 2014, mais ils jouent de manière plus intensive, ce qui permet aux chiffres d'affaires du secteur de rester globalement à l'équilibre.

gaming Légende : Le secteur du gaming est en plein essor

Le secteur du gaming, en pleine explosion

S'il y a bien un autre secteur du jeu qui booste l'économie à l'heure actuelle, c'est sans aucun doute le secteur du jeu vidéo. C'est bien simple, en cette année 2020, tous les constructeurs de consoles et tous les éditeurs de jeux vidéo affichent des bénéfices qui se sont envolés en quelques mois à peine . La tendance avait déjà été amorcée l'an passé. Pour 2019, le Syndicat des Editeurs de Logiciels de Loisirs (SELL) a annoncé un chiffre d'affaires de 4,8 milliards d'euros en France et précisait que l'année 2020 s'annonçait « prometteuse ». En pratique, Julie Chalmette, Présidente du SELL, avait fait savoir à l'époque que secteur du gaming n'a pas encore montré toute son étendue et toute sa puissance puisque « les pratiques continuent d'évoluer » et puisque « des innovations hardware s'annoncent et les créateurs ne cessent d'enrichir les propositions faites aux joueurs » .

Indéniablement, en cette fin d'année 2020, les gamers répondent toujours plus présents que jamais. À l'heure actuelle, on estime que près de 8 Français sur 10 jouent régulièrement à des jeux vidéo. Et, côté innovations, la PlayStation 5, attendue pour les fêtes de fin d'année, pourrait se vendre à plus de 7 millions d'exemplaires d'ici avril 2021, selon les premières prédictions…

Le secteur des jeux de société

Enfin, en parlant de jeux, il ne faudrait pas oublier l'amour très typique des Français pour les jeux de société. Actuellement, la France est le premier marché européen des jeux de société, avec un chiffre d'affaires de 578 millions d'euros en 2019. Selon NPD, avec plus de 1000 nouveautés chaque année, le secteur connait une croissance d'environ 15% par an depuis 15 ans, avec un jeu de société qui se vend désormais chaque seconde en France . Et la tendance s'est clairement confirmée cette année encore. La vente de jeux de société a également connu un net rebond en cette année 2020, notamment au cours du printemps en étant boosté par des Français passant plus de temps à la maison et cherchant à se divertir sans écran.

Il faut dire que, en matière de jeux, il y a l'embarras du choix : desAventuriers du Rail au Cluedo en passant par La Bonne Paye et l'indétrônable Monopoly pour ceux et celles qui aiment rester plongé(e)s dans le monde des finances même en dehors des heures d'ouverture de la bourse , il y en a pour tous les goûts, et pour tous les âges !


Article précédent

Macro Economie : Zone euro, la production industrielle a ralenti en août

Bourse : Wall street dans le rouge malgré Goldman Sach, l`Europe termine en ordre dispersé

Ce contenu est diffusé par Leguideboursier.com, il n`a qu`une portée informative et pédagogique.Les informations et données financières ainsi que les analyses diffusées par Leguideboursier.com n`ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une aide à la décision, une offre de vente ou une sollicitation d`achat de valeurs mobilières ou d`instruments financiers.

La responsabilité de LeGuideBoursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l`utilisation des informations et analyses par les lecteurs et sur la pertinence des informations diffusées.

Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement, car le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker.

Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d`investir dans un produit financier afin qu`il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale

Auteur
Trader et investisseur pour compte propre

Marc

Trader et investisseur à temps plein, j'aime profiter des marchés hautement volatils comme le marché des cryptos ou en investissant dans des ETF susceptibles d'afficher un profit lorsque les marchés sont à la baisse. Par conséquent, j'ai tendance à investir dans des ETF qui suivent l'indice VIX ou le cours de l'or.

Vous aimerez aussi