Dimanche 16 mai 2021 - 22:39 | A ne pas manquer : Le 22 Avril 2021 - Réunion de la Banque centrale européenne

Bourse : la bourse de londres a terminé en hausse de 0,71%

Zone euro : Nouvelle journée difficile sur les places boursières européennes: les indices boursiers ont cédé entre 1 et 3%.

Plusieurs éléments expliquent la défiance actuelle des investisseurs.

Mais une question tétanise tous les observateurs: faut-il craindre une nouvelle crise financière majeure Décryptage.

La directive européenne pour améliorer la transparence des marchés n’entrera en vigueur qu’en 2018.

L'Europe boursière reprend des couleurs à la faveur du rebond des valeurs bancaires.

Les investisseurs attendent l'intervention de Janet Yellen devant les Représentants, ainsi que les stocks hebdomadaires de pétrole aux Etats-Unis.

Les bourses européennes ont repris des couleurs mercredi après deux journées noires, portées par un rebond des valeurs bancaires un temps malmenées et un discours globalement bien reçu de la présidente de la réserve fédérale américaine (FED) qui a favorisé également une ouverture en hausse de wall street.

Mme Yellen continue à prévoir une hausse graduelle des taux d'intérêt aux Etats-Unis, même si elle se montre inquiète de l'impact du ralentissement de l'économie mondiale.

'C'est le secteur bancaire dans son ensemble qui permet au marché de rebondir', souligne Frédéric Rozier, conseiller de gestion chez Meeschaert Gestion Privée.

L'eurostoxx 50 a pris 1,92%.

La bourse de Paris a nettement rebondi ( 1,59%).

La chute des prix du pétrole semble désormais générer des craintes pour la profitabilité des banques.

A la bourse suisse, les titres financiers décrochent depuis le début de l'année, avec des hauts et des bas.

Mais UBS et Credit Suisse se montrent sereines quant à leur exposition au secteur énergétique et à leur capitalisation.

Mercredi, la bourse suisse a connu un répit.

La veille, elle inscrivait une nouvelle séance noire, tandis que l'indice des valeurs vedettes SMI touchait un plus bas depuis plusieurs années.

L'action Credit Suisse perdait plus de 8%, portant à 40% sa dépréciation depuis le début de l'exercice.

L'horizon s'est dégagé mercredi pour les places boursières en Europe et aux Etats-Unis, grâce aux banques et après un début de semaine calamiteux, le marché accueillant dans le calme un discours contrasté de la présidente de la Fed.

Les bourses européennes, à l'unisson des autres marchés mondiaux, ont lourdement chuté lundi et mardi.

Les craintes ont semblé toutefois s'apaiser provisoirement, notamment parce que le secteur bancaire, qui a cristallisé les peurs, a bénéficié d'une bouffée d'air frais, malgré la nouvelle forte baisse de Tokyo qui a perdu 2,31% après avoir déjà dégringolé de 5,40% la veille.

Paris a pris 1,59% à la clôture, Francfort 1,55%, Londres 0,71%, Madrid 2,73% et Milan 5,03%, ces deux dernières places étant particulièrement dépendantes des banques.

A Zurich, le SMI a repris 1,96%.

Goldman Sachs revient déjà sur cinq de ses six paris de début d’année pour 2016.

Conséquence de la crise financière.

La banque s’est notamment trompée sur la dette italienne et sur le dollar.

Etats-Unis : wall street s'affichait en hausse mercredi matin, essayant d'interpréter des propos plutôt prudents de Janet Yellen, présidente de la banque centrale américaine (Fed), dans un contexte d'interrogations sur sa politique monétaire: le Dow Jones prenait 0,48% et le nasdaq 1,33%.

La bourse de New York s'orientait vers une ouverture en nette hausse mercredi avant une intervention de la présidente de la banque centrale américaine Janet Yellen.

wall street a ouvert en hausse mercredi, essayant d'interpréter des propos plutôt prudents de Janet Yellen, présidente de la banque centrale américaine (Fed), dans un contexte d'interrogations sur sa politique monétaire: le Dow Jones prenait 0,48% et le nasdaq 1,33%.

Vers 14H55 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average gagnait 76,84 points à 16,091,53 points et le nasdaq, à dominante technologique, 56,84 points à 4,325,63 points.

L'indice élargi S§P 500, particulièrement surveillé par les investisseurs, avançait de 14,30 points, soit 0,77%.

La bourse de New York faisait une pause mercredi à la mi-journée, après trois séances de baisse, poussant un petit soupir de soulagement devant la prudence de la présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen: le Dow Jones gagnait 0,13% et le nasdaq 1,34%.

Vers 17h00 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average prenait 21,30 points à 16,035,68 points et le nasdaq, à dominante technologique, 57,07 points à 4,325,83 points.

L'indice élargi S§P 500, particulièrement surveillé par les investisseurs, avançait de 13,86 points, soit 0,75%, à 1.

France : La bourse de Paris évoluait en nette hausse mercredi après-midi ( 1,37%), soutenue par les valeurs bancaires, tout en ralentissant un peu le rythme après un discours de la présidente de la Fed.

Les valeurs du jour mercredi à la bourse de Paris, qui a nettement rebondi, la chute des marchés des dernières séances et plus généralement depuis le début de l'année ayant créé des opportunités d'achat, à l'image du secteur bancaire qui a soutenu la tendance.

La bourse de Paris a signé un net rebond mercredi ( 1,59%), après avoir souffert en début de semaine, profitant du retour en grâce du secteur bancaire et d'un discours finalement bien reçu de la présidente de la Fed.

L'indice CAC 40 a pris 63,66 points à 4,061,20 points, dans un volume d'échanges nourri de 4,5 milliards d'euros.

La veille, il avait perdu 1,69%, au lendemain d'une chute de 3,20%.

Parmi les autres marchés européens, Francfort a gagné 1,55% et Londres 0,71%.

Suisse : Après un mardi difficile, la bourse se reprenait mercredi.

La bourse suisse s'est nettement reprise mercredi après les pertes massives des précédentes séances.

Le swiss market index (SMI) s'est rétabli nettement au delà de la barre des 7700 points et a même brièvement franchi les 7800.

Depuis le début de l'année, l'indice phare de SIX affiche désormais un recul de 12%.

Mercredi, les valeurs financières ont mené le bal, après d'être fait tailler en pièces depuis le début de l'année.

Les places européennes ont suivi la même courbe et wall street a aussi débuté la séance sur une note positive.

La présidente de la réserve fédérale américaine (Fed), Janet Yellen, a débuté son grand oral devant le Congrès, indiquant toujours prévoir une hausse graduelle des taux d'intérêt et une croissance modérée de la première économie mondiale.

L'indice SMI du marché helvétique a rebondi mercredi, après les pertes massives des précédentes séances.

Japon : L'indice de la bourse de Tokyo a encore cédé 2,31%, après avoir déjà chuté de 5,40% mardi, sur fond de remontée du yen, valeur refuge face aux inquiétudes pour l'économie mondiale.

Après un mardi sanglant, où il plongé de 5,4%, l’indice nikkei a encore perdu 2,3% ce mercredi.

La bourse de Tokyo a fini mercredi à un plus bas de clôture depuis octobre 2014, avec un nouveau recul de ses valeurs bancaires : l'indice nikkei a perdu 372,05 points, soit 2,31 %, à 15 713,39, et le Topix, plus large, a cédé 39,37 points (-3,02 %) à 1 264,96 points.

Chine : Les investisseurs accumulent les raisons de stresser: Chine, pétrole et maintenant les banques.

L'indice CAC 40 est retombé sous les 4,000 points, au plus bas depuis décembre2014.

Selon les prévisions d’App Annie, il devrait représenter en 2020 le double du chiffre d’affaires brut du secteur attendu pour cette année.

L’Asie, notamment la Chine, devrait permettre de soutenir la croissance.

Allemagne : L'action Deutsche Bank s'envolait en bourse mercredi, dans le cadre d'un rebond général et soutenue par des spéculations sur des rachats de dette, mais sans apaiser les craintes suscitées par le récent plongeon du titre et l'état de santé de l'institut.

Le titre s'était effondré de 13% sur deux séances, lundi et mardi, le ramenant à son niveau de début 2009, en pleine crise financière.

Depuis le début de l'année c'est plus d'un tiers de sa capitalisation boursière qui sont partis en fumée, dans un contexte de défiance généralisée à l'égard des banques, mais aussi à cause d'inquiétudes bien spécifiques sur le premier institut de crédit allemand.

Mercredi, des informations de presse sur des réflexions au sein de l'établissement sur des rachats de ses propres obligations soutenaient un vif rebond: à 14H35 GMT le titre prenait 7,60% à 14,24 euros.

Il a même eu des pics à plus de 15%.

La bourse de Francfort a terminé en nette hausse mercredi, tirée vers le haut comme les autres places européennes par un rebond spectaculaires des titres bancaires, après deux jours de lourdes pertes.

Royaume Uni : La bourse de Londres a terminé en hausse de 0,71% mercredi, rebondissant quelque peu après ses fortes pertes du début de semaine grâce au retour d'un peu d'optimisme parmi les investisseurs.


Ce contenu est diffusé par Leguideboursier.com, il n`a qu`une portée informative et pédagogique.Les informations et données financières ainsi que les analyses diffusées par Leguideboursier.com n`ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une aide à la décision, une offre de vente ou une sollicitation d`achat de valeurs mobilières ou d`instruments financiers.

La responsabilité de LeGuideBoursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l`utilisation des informations et analyses par les lecteurs et sur la pertinence des informations diffusées.

Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement, car le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker.

Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d`investir dans un produit financier afin qu`il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale

Auteur
Trader et investisseur pour compte propre

Marc

Trader et investisseur à temps plein, j'aime profiter des marchés hautement volatils comme le marché des cryptos ou en investissant dans des ETF susceptibles d'afficher un profit lorsque les marchés sont à la baisse. Par conséquent, j'ai tendance à investir dans des ETF qui suivent l'indice VIX ou le cours de l'or.

Vous aimerez aussi

0 Commentaire

Laissez un commentaire



CONTENUS SPONSORISÉS



Analyse technique, les bases pour trader en bourse
11 janvier 2021

L'analyse technique est l'une des méthodes les plus populaires utilisée par les traders pour faire de la spéculation sur les marchés boursiers.Afin de faciliter leur processus de prise de décision, de nombreux day traders et scalpers utilisent des stratégies dont le fondement est basé sur l'analyse technique.

Apprendre les chandeliers japonais
12 janvier 2021

Transmise de génération en génération et gardée secrète par les traders japonais pendant plusieurs siècles, elle apporte une vision unique sur la psychologie des marchés boursiers. Les chandeliers japonais permettent d'afficher le graphique des prix d'un actif. Ils indiquent rapidement, à l'aide de code couleurs,...

Apprendre les figures chartistes
14 janvier 2021

Le chartisme est une analyse graphique, il vient du terme anglo-saxon Chart qui désigne un graphique. Cette méthodologie graphique dont les figures plus ou moins géométriques produisent de façon récurrente des configurations qui permettent d'aider à mieux anticiper le mouvement d'un titre prend ses racines dans le...