Vendredi 12 juillet 2024 - 15:47 | A ne pas manquer : Le 13 Décembre 2023 - Réunion de la Réserve fédérale américaine (FED)
Bourse : Le CAC 40 attendu en légère hausse avant le bal des résultats, à suivre Kerlink
Vendredi 12 juillet 2024 08:41
Bourse : Le CAC 40 termine dans le vert, dopé par Vivendi et l'accalmie de l'inflation US
Jeudi 11 juillet 2024 18:35
Recommandé  Bourse : Le CAC 40 attendu en hausse avant l'inflation US, à suivre Crédit Agricole
Jeudi 11 juillet 2024 08:45
Bourse : Le CAC 40 termine dans le vert, tiré par Vivendi, nouveaux records à Wall Street
Mercredi 10 juillet 2024 18:31
FOREX EUR/USD

Forex : le dollar s'envole, la livre chancelle après la boe

Cet article a été publié le Jeudi 20 juin 2024 à 17:45 .Il fait partie de la   Lire la suite
catégorie FOREX et de la sous-catégorie EUR/USD.
Guide Boursier,  Jeudi 20 juin 2024 à 17:45
5/5 Classement
  Temps de lecture : 4 min


Dans un contexte économique incertain, le dollar américain a connu une nouvelle hausse ce jeudi, atteignant des sommets qui n'avaient pas été observés depuis plusieurs semaines.

Cette ascension intervient alors que les investisseurs scrutent attentivement les dernières données économiques et les décisions des banques centrales à travers le monde.

Le dollar s'envole tandis que les banques centrales ajustent leur cap

L'euro perd environ -0,30% pour revenir autour de 1,072 dollar et l'indice du dollar a grimpé à 105,5, soit une hausse de +0,4% frôlant son plus haut niveau en six semaines.

Cette progression s'explique en partie par la publication de données économiques américaines mitigées.

Les demandes d'allocations chômage initiales ont légèrement dépassé les prévisions, restant proches de leur niveau le plus élevé depuis dix mois.

Par ailleurs, le secteur immobilier montre des signes de faiblesse, avec les mises en chantier et les permis de construire chutant à leur plus bas niveau depuis quatre ans.

L'indice manufacturier de la Réserve fédérale de Philadelphie a également connu une baisse inattendue, ajoutant à l'incertitude ambiante.

Ces indicateurs ont conduit les analystes à réévaluer les perspectives de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine.

Les probabilités d'une réduction des taux d'intérêt sont désormais estimées à 66% pour septembre, 78% pour novembre, et atteignent 95% pour décembre.

Cette anticipation d'un assouplissement monétaire à venir contraste avec la force actuelle du dollar.

Sur le marché des changes, le billet vert s'est notamment renforcé face à la livre sterling et au franc suisse.

Ces mouvements font suite aux décisions de politique monétaire de la Banque d'Angleterre (BoE) et de la Banque nationale suisse (BNS), qui ont toutes deux envoyé des signaux dovish aux marchés.

La devise britannique a connu une journée mouvementée ce jeudi, tombant sous la barre symbolique des 1,27 dollars suite à la décision très attendue de la Banque d'Angleterre (BoE).

Comme anticipé par la plupart des analystes, l'institution a choisi de maintenir son taux directeur à 5,25%, un niveau élevé visant à contenir l'inflation.

Focus sur la Banque d'Angleterre

La décision de la Banque d'Angleterre de maintenir son taux directeur à 5,25% lors de sa réunion de juin n'a pas surpris les observateurs.

Cependant, les détails de cette décision ont révélé des fissures dans la position jusqu'ici ferme de la BoE.

Seuls deux membres du comité de politique monétaire ont voté en faveur d'une réduction immédiate des taux, un chiffre inchangé par rapport à la réunion précédente.

Mais le véritable tournant réside dans les commentaires de certains décideurs, qui ont qualifié la décision de ne pas baisser les taux de "finement équilibrée".

Cette nuance, apparemment anodine, a été interprétée par les marchés comme un signal clair qu'un assouplissement monétaire pourrait intervenir plus tôt que prévu cette année.

Les opérateurs de marché ont rapidement ajusté leurs anticipations.

Les probabilités d'une baisse des taux dès le mois d'août ont grimpé en flèche, de même que celles pour septembre.

Néanmoins, le consensus reste prudent, tablant sur une première réduction de 25 points de base en novembre.

Cette perspective d'un assouplissement graduel reflète la délicate position de la BoE, prise entre la nécessité de maîtriser l'inflation et celle de soutenir une économie britannique fragile.

En toile de fond de ces considérations monétaires, le paysage politique britannique ajoute une couche d'incertitude.

Les derniers sondages en vue des élections du 4 juillet placent le parti travailliste en tête des intentions de vote.

Le parti conservateur du Premier ministre Rishi Sunak, actuellement au pouvoir, arrive en deuxième position.

Cette perspective d'un possible changement de gouvernement ajoute à la volatilité de la livre sterling, les investisseurs tentant d'anticiper les implications économiques d'une éventuelle alternance politique.

Cette position plus accommodante s'explique par plusieurs facteurs économiques.

L'inflation au Royaume-Uni est revenue à l'objectif de 2%, sous l'effet d'une modération des prévisions inflationnistes et d'une baisse des prix de l'énergie par rapport à l'année précédente.

Bien que la croissance du PIB ait dépassé les attentes, les enquêtes économiques sous-jacentes suggèrent un ralentissement à venir.

Le marché du travail, bien que toujours tendu selon les normes historiques, montre des signes de détente.

La BoE a néanmoins réaffirmé son engagement à maintenir une politique monétaire restrictive jusqu'à ce que les risques inflationnistes diminuent de manière durable.

Elle reste vigilante face aux pressions inflationnistes persistantes et a promis d'ajuster sa politique si nécessaire en fonction des données et des prévisions économiques à venir.

Cette posture prudente, combinée à l'ouverture croissante à une baisse des taux, illustre le délicat exercice d'équilibriste auquel sont confrontées les banques centrales dans le contexte économique actuel.

Ce qu'il faut retenir

Alors que le dollar américain continue de s'apprécier, les banques centrales du monde entier semblent progressivement s'orienter vers un assouplissement de leur politique monétaire.

La Banque nationale suisse a déjà franchi le pas avec une réduction de 25 points de base de son taux directeur, tandis que la Banque d'Angleterre laisse entrevoir la possibilité d'une baisse prochaine.

Ces mouvements reflètent les défis auxquels sont confrontés les décideurs politiques : maintenir la stabilité des prix tout en soutenant la croissance économique dans un environnement global incertain.

Les mois à venir seront cruciaux pour déterminer si cette tendance à l'assouplissement se confirmera et comment elle affectera les marchés financiers mondiaux.


Le guide boursier : Présentation de notre média en vidéo


Ce contenu est diffusé par Leguideboursier.com, il n`a qu`une portée informative et pédagogique.Les informations et données financières ainsi que les analyses diffusées par Leguideboursier.com n`ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une aide à la décision, une offre de vente ou une sollicitation d`achat de valeurs mobilières ou d`instruments financiers.

La responsabilité de LeGuideBoursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l`utilisation des informations et analyses par les lecteurs et sur la pertinence des informations diffusées.

Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement, car le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker.

Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d`investir dans un produit financier afin qu`il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale

Auteur
Trader et investisseur pour compte propre

Thomas

Trader et investisseur à temps plein, je trade depuis de nombreuses années sur le marchés actions et il m'arrive parfois de faire du trading sur le Forex et les bourses de change en ligne ou places de marchés spécialisées dans les crypto-monnaies, notamment sur le Bitcoin.J'ai développé ma propre stratégie de trading. La durée de détention de mes trades varie, il m'arrive d'ouvrir et fermer des positions en quelques minutes. Mon portefeuille est diversifié et se compose de plusieurs classes d'actifs différentes.

Vous aimerez aussi
CRYPTO Solciety
Les prochaines grandes crypto-monnaies prêtes à exploser en 2024
Jeudi 11 juillet 2024 16:31
CRYPTO Ethereum
Les etf ethereum spot : quel sera l'impact de l'approbation des etfs ethereum sur le paysage cryptographique ?
Jeudi 11 juillet 2024 14:42

0 Commentaire

Laissez un commentaire







Analyse technique, les bases pour trader en bourse
11 janvier 2021

L'analyse technique est l'une des méthodes les plus populaires utilisée par les traders pour faire de la spéculation sur les marchés boursiers.Afin de faciliter leur processus de prise de décision, de nombreux day traders et scalpers utilisent des stratégies dont le fondement est basé sur l'analyse technique.

Apprendre les chandeliers japonais
12 janvier 2021

Transmise de génération en génération et gardée secrète par les traders japonais pendant plusieurs siècles, elle apporte une vision unique sur la psychologie des marchés boursiers. Les chandeliers japonais permettent d'afficher le graphique des prix d'un actif. Ils indiquent rapidement, à l'aide de code couleurs,...

Apprendre les figures chartistes
14 janvier 2021

Le chartisme est une analyse graphique, il vient du terme anglo-saxon Chart qui désigne un graphique. Cette méthodologie graphique dont les figures plus ou moins géométriques produisent de façon récurrente des configurations qui permettent d'aider à mieux anticiper le mouvement d'un titre prend ses racines dans le...