Lundi 30 janvier 2023 - 14:46 | A ne pas manquer : Le 2 Février 2023 - Réunion de la Banque Centrale Européenne
Bourse : Prudence du CAC 40 avant une semaine chargée, à suivre Orpea et Alten
Lundi 30 janvier 2023 08:47
Bourse : Wall Street termine dans le vert avant les décisions de la Fed
Vendredi 27 janvier 2023 22:14
Recommandé  Bourse : Prudence du Nikkei et du CAC 40 avant l`inflation US, à suivre Solutions 30
Vendredi 27 janvier 2023 08:54
Bourse : Wall street et le CAC 40 termine dans le vert après le PIB US, Tesla à l`honneur
Jeudi 26 janvier 2023 22:17
CRISE économie

Mais pourquoi l'économie mondiale tient-elle toujours ? .

Cet article a été publié le lundi 30 janvier 2023 à 14:46 .Il fait partie de la   Lire la suite
catégorie CRISE et de la sous-catégorie économie.
Par : La rédaction  Mardi 24 janvier 2023 à 14:58
4/5 Classement
  Temps de lecture : 2 min




N'imaginez pas un seul instant que je vais me plaindre du fait que l'économie mondiale tienne le choc.

C'est une excellent nouvelle pour tout le monde et s'il y a de quoi constater tous les jours particulièrement pour le cas de notre pays un effondrement qui est passé du stade de « rampant » au stade de largement « visible » par tous ceux qui veulent voir, force est de constater que l'économie mondiale dans son ensemble tient remarquablement le choc.

Oui il y a une crise, oui il y a de l'inflation oui les prix montent encore et toujours, oui nous avons des pénuries et pourtant elle tourne comme aurait dit l'autre il y a bien longtemps !

Ce qui se passe actuellement peut donc sembler assez mystérieux, tellement étrange, que même Patrick Artus vient de se fendre d'une note à ce sujet.

Voici ce qu'il dit.

Patrick Artus dans sa dernière note revient sur cette question passionnante. 

Il avance 5 éléments explicatifs pour justifier de la bonne tenue économique.

1/ Aux États-Unis, la hausse des prix de l'énergie ne conduit pas à une perte de revenu puisque les États-Unis produisent leur énergie, et qu'il y a excédent extérieur pour l'énergie, ce qui est une situation très différente de celle de la zone euro.

2/ Les taux d'intérêt réels, calculés avec l'inflation sous-jacente, restent négatifs aussi bien les taux court terme qu'à long terme, davantage dans la zone euro qu'aux Etats-Unis ce qui soutient la demande intérieure et les cours de bourse.

3/ La consommation des ménages est soutenue par la baisse du taux d'épargne, surtout aux Etats-Unis.

4/ L'investissement des entreprises se redresse aux Etats-Unis et dans la zone euro.

5/ L'investissement en immobilier des ménages recule, particulièrement aux Etats-Unis, mais compte tenu de son poids cela ne coûte que 0.5 point de croissance une perte insuffisante à ce stade pour déclencher une récession.

Vous pouvez télécharger la note de Natixis ici.

Les déficits budgétaires largement sollicités !

Ici Artus qui a raison pour les éléments qu'il avance, aurait pu également parler de la mobilisation des déficits budgétaires, et l'argent que les Etats n'ont pas mais qu'ils dépensent quand même viennent agir comme des amortisseurs de crise.

Il y a également un autre élément très fort à prendre en considération sur l'emploi. Nous avons un nombre important de départs en retraite actuellement ce qui fait qu'il est assez « facile » de trouver du travail (et pas forcément LE travail de ses rêves).

Enfin, les ménages, partout dans le monde qui avaient bénéficié des « quoi qu'il en coûte » des confinements disposent d'une capacité d'épargne largement supérieure à ce qu'elle était avant covid et cela a donné un peu de « mou » et de « gras », mais cette marge de manœuvre a été utilisée depuis février 2022 et le début de la guerre en Ukraine.

Du coup, l'économie mondiale s'est relativement bien tenue.

Le sujet n'est donc pas de savoir si l'économie a tenu. Elle a bien tenu. La question est de savoir si elle va pouvoir tenir encore longtemps et si toutes les « réserves » ont été mobilisées ou s'il en reste encore un peu.

A mon sens nous avons globalement, et c'est particulièrement le cas en Europe mangé les réserves pour les entreprises soumises à des hausses trop fortes de l'énergie.

Ce qui m'inquiète ce n'est pas le pouvoir d'achat des ménages, même si c'est dur pour beaucoup, ce qui est très inquiétant c'est l'équilibre financier des entreprises et le nombre de faillites qui explose à la hausse, car les entreprises font l'emploi, les revenus et les capacités d'emprunts des ménages qui font l'économie dans son ensemble.

Côté entreprises, sans une intervention massive de l'Etat sur les prix de l'énergie ce sera la catastrophe et donc la crise économique assurée pour mi-2023.

Charles SANNAT


Ceci est un article 'presslib', c'est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s'exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l'actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d'information quotidienne sur www.insolentiae.com.

Ce contenu est diffusé par Insolentiae, il n`a qu`une portée informative et pédagogique.Les informations et données financières ainsi que les analyses diffusées par Insolentiae n`ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une aide à la décision, une offre de vente ou une sollicitation d`achat de valeurs mobilières ou d`instruments financiers.

La responsabilité de LeGuideBoursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l`utilisation des informations et analyses par les lecteurs et sur la pertinence des informations diffusées.

Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement, car le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker.

Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d`investir dans un produit financier afin qu`il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale

Vous aimerez aussi
BANQUES Banque du Canada
La banque centrale du canada augmente encore son taux et annonce une pause !
Jeudi 26 janvier 2023 14:51
MACRO ECONOMIE inflation
Inflation. voitures d'occasion + 44 % sur les prix en deux ans !
Jeudi 26 janvier 2023 13:10

0 Commentaire

Laissez un commentaire





CONTENUS SPONSORISÉS





Analyse technique, les bases pour trader en bourse
11 janvier 2021

L'analyse technique est l'une des méthodes les plus populaires utilisée par les traders pour faire de la spéculation sur les marchés boursiers.Afin de faciliter leur processus de prise de décision, de nombreux day traders et scalpers utilisent des stratégies dont le fondement est basé sur l'analyse technique.

Apprendre les chandeliers japonais
12 janvier 2021

Transmise de génération en génération et gardée secrète par les traders japonais pendant plusieurs siècles, elle apporte une vision unique sur la psychologie des marchés boursiers. Les chandeliers japonais permettent d'afficher le graphique des prix d'un actif. Ils indiquent rapidement, à l'aide de code couleurs,...

Apprendre les figures chartistes
14 janvier 2021

Le chartisme est une analyse graphique, il vient du terme anglo-saxon Chart qui désigne un graphique. Cette méthodologie graphique dont les figures plus ou moins géométriques produisent de façon récurrente des configurations qui permettent d'aider à mieux anticiper le mouvement d'un titre prend ses racines dans le...