Mardi 5 juillet 2022 - 00:18 | A ne pas manquer : Le 21 Juillet 2022 - Réunion de la Banque Centrale Européenne
Bourse : Le CAC 40 termine dans le vert avec TotalEnergies en soutien, Atos chute
Lundi 4 juillet 2022 18:13
Bourse : Le Nikkei et le CAC 40 dans le vert sans Wall street, à suivre Orpea, Arkema et...
Lundi 4 juillet 2022 08:45
Recommandé  Bourse : Le CAC 40 termine en hausse, Airbus et Sodexo à l`honneur, STMicroelectronics chute
Vendredi 1 juillet 2022 18:12
Bourse : Le Nikkei finit en baisse, le CAC 40 dans le rouge avant des indicateurs, à suivre...
Vendredi 1 juillet 2022 08:48
CRISE alimentaire

Crise alimentaire. le grain doit être dans l'assiette. l'allemagne ne veut plus de biocarburant jusqu'en 2030

Cet article a été publié le mardi 5 juillet 2022 à 00:18 .Il fait partie de la   Lire la suite
catégorie CRISE et de la sous-catégorie alimentaire.
Par : La rédaction  Jeudi 19 mai 2022 à 14:11
4/5 Classement
  Temps de lecture : 2 min




Je vais beaucoup vous parler de résilience ces prochains jours, et la raison est simple. Il ne sert à rien de couiner ou de se plaindre face aux changements qui s'imposent à nous. Nous pouvons les discuter politiquement pour autant que l'on nous en laisse le choix, ce qui n'est pas évident vous en conviendrez lorsque l'on souhaite exprimer une voix un peu différente ou des nuances aussi bien sur la vaccination que sur la Russie. C'est tout de suite les anathèmes. Nous pouvons surtout nous préparer et nous adapter.

Si nous manquons d'eau, il faut organiser le stockage de l'eau ! Le stockage peut largement être sous-terrain ! Nous sommes capables de stocker des milliards de mètres cubes de gaz sous pression, alors un peu d'eau; depuis les Romains nous savons l'acheminer et la stocker. On peut discuter des moyens, mais augmenter nos réserves en eau serait sans doute une bonne option.

Si nous manquons de production alimentaire, alors nous pourrions effectivement rendre prioritaire la production à des fins alimentaires en opposition à la production des agro-carburants, comme l'éthanol en France qui de surcroit est vendu pas cher et avec moins de taxes alors qu'il retire des surfaces pour la consommation humaine.

Il faut donc s'adapter.

La résilience, c'est l'adaptation.

En France on ne s'adapte collectivement que toujours trop peu et bien trop tard.

En Allemagne, on déroule des plans avec généralement plus d'efficacité et parfois aussi plus d'anticipation.

C'est le cas avec cette politique agricole allemande « du grain dans l'assiette ».

Le grain doit être dans l'assiette

« La ministre de l'Environnement, Steffi Lemke, veut que plus aucun aliment ne soit transformé en biocarburants d'ici 2030. Que cela réussisse ne dépend pas seulement d'elle.

Lorsque les ministres de l'agriculture des pays du G-7 se sont réunis à Stuttgart le week-end dernier pour discuter de la situation alimentaire mondiale, le thème des biocarburants a également joué un rôle. Le fait que dans des pays comme l'Allemagne des quantités importantes de colza, de maïs et d'autres produits agricoles ne soient pas transformés en denrées alimentaires mais en biocarburants pour les voitures suscite de plus en plus de critiques depuis le début de la guerre d'Ukraine. Il est vrai que les émissions de CO 2 dans le secteur des transports peuvent être réduites de cette manière. Mais à une époque où les pays les plus pauvres attendent en vain des livraisons de nourriture en provenance d'Ukraine ou d'Inde, par exemple, l'utilisation des biocarburants ne se justifie que difficilement.

Les choses bougent maintenant en Allemagne. Comme on le sait dans les cercles gouvernementaux, le ministère de l'Environnement de Steffi Lemke (les Verts) a élaboré un plan de sortie qui prévoit une réduction progressive de la part des soi-disant agrocarburants. D'ici 2030, les terres arables ne devraient plus être utilisées pour la production de biocarburants. Lemke a justifié cette étape par la menace de famine et d'augmentations drastiques des prix de la nourriture à la suite de la guerre. Dans l'optique de la protection du climat, elle veut créer des incitations pour que les compagnies pétrolières puissent atteindre leurs objectifs de réduction de CO 2 par d'autres moyens plus durables ».

La crise alimentaire va être tellement importante, que les agro-carburants vivent sans doute leurs derniers instants, et il se pourrait que leur agonie soit de bien courte durée tant l'alimentation humaine prendra le dessus à très court terme dans l'ordre des priorités.

Charles SANNAT


Ceci est un article 'presslib', c'est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s'exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l'actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d'information quotidienne sur www.insolentiae.com.

Ce contenu est diffusé par Insolentiae, il n`a qu`une portée informative et pédagogique.Les informations et données financières ainsi que les analyses diffusées par Insolentiae n`ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une aide à la décision, une offre de vente ou une sollicitation d`achat de valeurs mobilières ou d`instruments financiers.

La responsabilité de LeGuideBoursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l`utilisation des informations et analyses par les lecteurs et sur la pertinence des informations diffusées.

Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement, car le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker.

Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d`investir dans un produit financier afin qu`il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale

Vous aimerez aussi
MACRO ECONOMIE inflation
Zone euro, l'inflation à 22% est déjà-là. préparez-vous !
Lundi 4 juillet 2022 11:08
BANQUES bce
La bce classe les pays européens en 3 groupes pour éviter la fragmentation ! explication
Vendredi 1 juillet 2022 18:38

0 Commentaire

Laissez un commentaire





CONTENUS SPONSORISÉS





Analyse technique, les bases pour trader en bourse
11 janvier 2021

L'analyse technique est l'une des méthodes les plus populaires utilisée par les traders pour faire de la spéculation sur les marchés boursiers.Afin de faciliter leur processus de prise de décision, de nombreux day traders et scalpers utilisent des stratégies dont le fondement est basé sur l'analyse technique.

Apprendre les chandeliers japonais
12 janvier 2021

Transmise de génération en génération et gardée secrète par les traders japonais pendant plusieurs siècles, elle apporte une vision unique sur la psychologie des marchés boursiers. Les chandeliers japonais permettent d'afficher le graphique des prix d'un actif. Ils indiquent rapidement, à l'aide de code couleurs,...

Apprendre les figures chartistes
14 janvier 2021

Le chartisme est une analyse graphique, il vient du terme anglo-saxon Chart qui désigne un graphique. Cette méthodologie graphique dont les figures plus ou moins géométriques produisent de façon récurrente des configurations qui permettent d'aider à mieux anticiper le mouvement d'un titre prend ses racines dans le...