Jeudi 9 décembre 2021 - 01:39 | A ne pas manquer : Le 16 Décembre 2021 - Réunion de la Banque Centrale Européenne

Aérien, finalement pas de reprise complète avant 2026 !

Tous les ans « ON » vous explique que cela ira mieux non pas demain mais l'année prochaine.

Cette année c'est la récession, mais l'année prochaine ce sera le retour de la croissance, ou le retour à la normalité, ou le retour au niveau d'avant la pandémie.

Il y a deux secteurs où l'on mène particulièrement les gens par le bout du nez.

C'est l'automobile et le transport aérien.

On explique aux premiers que d'ici 2035 il n'y aura plus de moteur thermique, mais on continue à former des ingénieurs thermiciens comme si de rien n'était ou presque.

Mais le sujet ce sont les avions.

Grande-Bretagne : l'aéroport de Heathrow ne table pas sur une reprise complète avant 2026

« L'aéroport londonien de Heathrow ne table pas sur une reprise complète du trafic avant au moins 2026, le nombre de voyageurs demeurant toujours bien inférieur aux niveaux enregistrés avant la pandémie, malgré un rebond au troisième trimestre.

Au troisième trimestre, alors que le nombre de passagers s'établit à 28% des niveaux d'avant pandémie, et le fret à 90%, l'aéroport a cumulé 3,4 milliards de livres (4 milliards d'euros) de pertes depuis le depuis de la crise sanitaire.

Les prévisions du plus grand aéroport du Royaume-Uni font écho à celles de l'opérateur aéroportuaire espagnol Aena, qui table également sur une reprise s'étalant jusqu'à 2026?.

Donc en Angleterre c'est mauvais avec 28 % du niveau de trafic de 2019. En Espagne ce n'est pas mieux.

Mais en France, nous sommes très forts.

On est tellement forts, que nous avons un micro-climat des affaires rien que pour nous.

D'ailleurs Bruno le Maire notre visionnaire de Bercy, notre voyant de l'économie voit toujours la croissance qui bleuoie et pas du tout les pénuries qui rougeoient…

« Le français ADP prévoit quant à lui un calendrier de reprise un peu plus court, tablant sur un retour du trafic pour ses aéroports parisiens à 90 % de ses niveaux d'avant crise en 2024.

Heathrow, qui a été supplanté l'année dernière par Paris-Charles de Gaulle comme aéroport le plus fréquenté d'Europe, a tenté d'amortir l'impact de la pandémie en augmentant les redevances payées par les compagnies aériennes et en demandant au gouvernement de supprimer les mesures de dépistage pour les voyageurs vaccinés ».

Là c'est sûr qu'augmenter les tarifs des clients et ne pas faire de tests c'est une stratégie assez stupide en pleine pandémie mais bon c'est comme ça en France. On refuse de contrôler les passagers qui arrivent comme ça après on peut confiner tout le pays.

On évite quelques centaines de millions, au pire, de pertes à ADP, ce qui coûte des centaines de milliards au pays par confinement.

Nous sommes gérés par des vedettes.

Y a pas à dire je suis sidéré par un tel niveau de com-pétance.

Charles SANNAT


Ceci est un article 'presslib', c'est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s'exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l'actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d'information quotidienne sur www.insolentiae.com.

Ce contenu est diffusé par Insolentiae, il n`a qu`une portée informative et pédagogique.Les informations et données financières ainsi que les analyses diffusées par Insolentiae n`ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une aide à la décision, une offre de vente ou une sollicitation d`achat de valeurs mobilières ou d`instruments financiers.

La responsabilité de LeGuideBoursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l`utilisation des informations et analyses par les lecteurs et sur la pertinence des informations diffusées.

Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement, car le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker.

Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d`investir dans un produit financier afin qu`il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale

Vous aimerez aussi

0 Commentaire

Laissez un commentaire



CONTENUS SPONSORISÉS



Analyse technique, les bases pour trader en bourse
11 janvier 2021

L'analyse technique est l'une des méthodes les plus populaires utilisée par les traders pour faire de la spéculation sur les marchés boursiers.Afin de faciliter leur processus de prise de décision, de nombreux day traders et scalpers utilisent des stratégies dont le fondement est basé sur l'analyse technique.

Apprendre les chandeliers japonais
12 janvier 2021

Transmise de génération en génération et gardée secrète par les traders japonais pendant plusieurs siècles, elle apporte une vision unique sur la psychologie des marchés boursiers. Les chandeliers japonais permettent d'afficher le graphique des prix d'un actif. Ils indiquent rapidement, à l'aide de code couleurs,...

Apprendre les figures chartistes
14 janvier 2021

Le chartisme est une analyse graphique, il vient du terme anglo-saxon Chart qui désigne un graphique. Cette méthodologie graphique dont les figures plus ou moins géométriques produisent de façon récurrente des configurations qui permettent d'aider à mieux anticiper le mouvement d'un titre prend ses racines dans le...