Dimanche 14 avril 2024 - 07:24 | A ne pas manquer : Le 13 Décembre 2023 - Réunion de la Réserve fédérale américaine (FED)
Bourse : Le CAC 40 termine dans le rouge avec le pétrole en hausse, Riber et TotalEnergies...
Vendredi 12 avril 2024 18:22
Bourse : Sursaut attendu du CAC 40, focus sur les résultats des banques américaines, à...
Vendredi 12 avril 2024 08:45
Recommandé  Bourse : Le CAC 40 termine dans le rouge après la BCE, Publicis recherché
Jeudi 11 avril 2024 18:39
Bourse : Prudence en vue du CAC 40 avant la BCE, Publicis en vedette
Jeudi 11 avril 2024 08:49
BOURSE Marchés

La hausse des taux d'intérêt a renforcé l'attractivité des fonds monétaires

Cet article a été publié le Mercredi 27 mars 2024 à 09:06 .Il fait partie de la   Lire la suite
catégorie BOURSE et de la sous-catégorie Marchés.
Guide Boursier,  Mercredi 27 mars 2024 à 09:06
5/5 Classement
  Temps de lecture : 6 min


Alors que les premières baisses de taux directeurs sont attendues en 2024, Daniel Bernardo, co-responsable de la gestion monétaire chez Ofi Invest Asset Management, dresse un panorama de cette classe d'actifs qui est revenue sur le devant de la scène avec la hausse des taux l'an dernier.

Comment le marché monétaire se porte-t-il et quelles sont ses perspectives pour 2024 ?

Le monétaire, avec un €ster toujours proche de 3,90 % en mars, offre un rendement qui nous semble attractif avec peu de risques. Une situation qui devrait perdurer a minima jusqu'à la première baisse de taux de la BCE. Si nous nous basons sur les anticipations actuelles, le rendement 2024 des fonds monétaires pourrait même être supérieur à celui de 2023 (3,28 % pour l'€ster capitalisé).

L'inflation globale continue de refluer comme attendu par les banquiers centraux, néanmoins la composante cœur de cette inflation tarde à revenir vers l'objectif. Les Banques Centrales l'ont souligné et se montreront patientes avant de réduire leurs taux directeurs cette année. Les anticipations de marché se calent désormais sur nos attentes de début d'année, à savoir 2 à 3 baisses sur l'année avec un premier mouvement potentiellement avant l'été. Il n'y a pas d'urgence pour un assouplissement rapide et d'ampleur de la politique monétaire à notre avis. L'inflation des services se maintient et l'activité économique tient bien. Nous envisageons un assouplissement d'environ 75 points de base en zone Euro à partir de juin. Globalement, la politique monétaire devrait demeurer restrictive en 2024.

La prudence reste de mise compte tenu de certaines incertitudes qui persistent. Les facteurs pouvant impacter et nourrir l'inflation sont si nombreux et de nature si différente que les banquiers centraux devront faire preuve de patience pour s'assurer du caractère durable de la trajectoire baissière de l'inflation observée ces derniers mois.

Comment vos plus gros fonds trouvent-ils suffisamment de papiers à investir ?

La structure du marché s'impose bien évidemment aux fonds monétaires. De l'ordre de 75 % des émissions sur le marché monétaire en France relève du secteur bancaire selon les données de la Banque de France. La surpondération dans l'actif des fonds est liée à cette sur-représentation. Concernant les émetteurs corporates, nous avons assisté ces dernières années à un changement, les émetteurs sont de plus petite taille et cela se ressent dans les encours et la taille des programmes d'émission. Certains encours peuvent être de seulement 200 ou 300 millions d'euros, souvent trop petits pour intéresser les gros fonds, même s'ils offrent un potentiel de rendement supérieur pour compenser leur moindre liquidité.

Nous remarquons par ailleurs que si le spread bancaire s'est maintenu, la hiérarchie des spreads entre les corporates s'est déstructurée. Certaines entreprises disposent de beaucoup de cash ; leur spread est de ce fait proche de celui des émetteurs bancaires. Elles nous semblent ainsi très chères. La diversification sur les corporates est devenue plus compliquée, mais elle peut se faire sur un critère géographique. Les gérants vont ainsi chercher à investir sur de la dette de banques espagnoles, italiennes ou encore nordiques.

Durant le Covid, les entreprises sont sorties des fonds monétaires car elles ont eu besoin de liquidité. La gestion du passif des fonds monétaires est-elle aussi importante que celle de l'actif ?

Nous devons être vigilants en tant que gérants de fonds monétaires quant à la composition du passif et à sa diversification, afin qu'en cas de mouvement de marché, les rachats ne soient pas simultanés. Depuis 2019, les fonds monétaires doivent respecter un ratio journalier de liquidité correspondant à 7,5 % de leur actif net en compte chez le dépositaire et à cela s'ajoute le suivi d'un ratio de liquidité hebdomadaire de 15 %. Nous avons aussi la possibilité d'investir en OPC monétaires l'équivalent de 10 % de l'actif net (maximum 5 % par OPC). Par conséquent, les fonds monétaires ont systématiquement à leur disposition entre 8 % et 20 % de leur actif disponible. Il faut en parallèle veiller à travailler sur son échéancier et sur la qualité de crédit afin d'augmenter à la fois la liquidité et la sécurité offertes par le fonds. Nous conservons aussi un stock conséquent de titres émis par des banques françaises. Outre la liquidité qu'il nous procure, il nous permet de piloter notre performance en nous positionnant sur des maturités longues qui offrent davantage de rendement.

Quels sont les avantages d'un fonds monétaire par rapport à un dépôt à terme ?

Il existe des différences importantes entre les dépôts à terme (DAT) et les fonds monétaires. Ces derniers intègrent une grande diversification, ils peuvent être investis sur plus d'une centaine de lignes pour les plus gros avec un échéancier de tombées qui est également différencié. Tout cela permet de réduire fortement le risque par rapport à un DAT, lequel est exposé à un risque de contrepartie unique. Un gérant monétaire est également agile et a la possibilité de s'adapter

des événements de marché. À titre d'exemple, en 2022, nous anticipions que l'inflation n'était pas transitoire mais plutôt pérenne et, à ce titre, nous avons mis en place des swaps macro de couverture qui nous ont permis de faire basculer la sensibilité taux autour de 1 à 3 jours. Nous avons pu, grâce à cette couverture, bénéficier des hausses de taux successives. Nous avons également agi sur la sensibilité(1) crédit de nos fonds. Cette réactivité des fonds monétaires explique aussi pourquoi la classe d'actifs a continué à collecter bien que les taux d'intérêt soient restés négatifs pendant plusieurs années.

Dans le cadre de la gestion d'un fonds monétaire, il est aussi possible de tirer profit de la forme de la courbe. Si vous considérez la courbe €ster, le point pivot se situe actuellement à 3 mois. Pour des échéances à 1 et 2 mois, le taux se situe à 3,9 % mais, à 3 mois, il est de 3,87 %. Les gérants monétaires peuvent donc bénéficier de ces 3 points de base et réaliser une variabilisation des placements pour viser à en augmenter le rendement. Ce même travail peut être fait sur chaque point de la courbe afin de bénéficier d'éventuels inflexions de la courbe des taux, laquelle transcrit actuellement les anticipations d'assouplissement de la politique monétaire de la BCE.

Les fonds monétaires, qui ne bénéficient d'aucune garantie en capital, ont la caractéristique d'être plus liquides que les autres classes d'actifs et ils présentent un niveau de risque de 1 sur l'échelle SRI, graduée de 1 à 7.

Vos fonds monétaires intègrent des critères ESG, la gestion devra-t-elle être adaptée au nouvel label ISR ?

La gamme monétaire d'Ofi Invest Asset Management a en effet la particularité d'être labellisée ISR. Nous sommes attentifs au passage du label dans sa version V2 à V3 car les niveaux d'exclusion vont augmenter. Les fonds en approche « Best-in-Class » devront, entre autres, exclure de 20 % à 30 % de l'univers d'investissement. Nous devons donc mesurer les conséquences de cette évolution, que ce soit en sondant le passif de nos fonds ou en analysant les impacts potentiels de cette nouvelle version du label sur la performance.

La clientèle des fonds monétaires est-elle en train de se diversifier ?

Les fonds monétaires s'inscrivent actuellement dans un marché de volume dominé par les grands institutionnels et les grandes entreprises. Toutefois, nous constatons désormais un appétit retrouvé et croissant de la part des particuliers et des Conseillers en Gestion de Patrimoine. Les taux servis sont suffisamment attractifs pour attirer de nouveau cette clientèle.

A propos de OFI AM

Fondée en 1971, ofi asset management compte parmi les plus importantes sociétés de gestion françaises en termes d`encours gérés avec 62 mds d`encours sous gestion au 30 juin 2014.Elle figure au 3e rang des sociétés de gestion isr du marché français.

Adossée à deux grands groupes institutionnels, la macif et la matmut, ofi asset management dispose d`un actionnariat solide et d`un ancrage dans l`économie sociale renforcé grà¢ce aux partenariats développés avec les membres du gema et de la fnmf.

La gestion collective et la gestion sous mandat, au service desquelles sont organisés les différents métiers, constituent le coeur d`activité du groupe.

Les expertises de gestion couvrent les principales classes d`actifs, types de gestion et zones géographiques. Depuis plus de 40 ans, ofi asset management s`attache à innover, délivrer de la performance, pérenniser ses relations avec l`ensemble de ses clients en favorisant la proximité et le service.

Les chiffres des performances citées ont trait aux années écoulées. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.

Ces placements permettent de profiter du potentiel de performance des marchés financiers en contrepartie d`une certaine prise de risque. Le capital investi et les performances ne sont pas garantis et il existe un risque de perte en capital.

(1)La sensibilité est une mesure du risque de taux d'intérêt lié à une obligation en fonction de son échéance, de son rendement, de son coupon et de ses conditions de remboursement anticipé.


Le guide boursier : Présentation de notre média en vidéo


Ce contenu est diffusé par Leguideboursier.com, il n`a qu`une portée informative et pédagogique.Les informations et données financières ainsi que les analyses diffusées par Leguideboursier.com n`ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une aide à la décision, une offre de vente ou une sollicitation d`achat de valeurs mobilières ou d`instruments financiers.

La responsabilité de LeGuideBoursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l`utilisation des informations et analyses par les lecteurs et sur la pertinence des informations diffusées.

Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement, car le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker.

Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d`investir dans un produit financier afin qu`il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale

Auteur
Trader et investisseur pour compte propre

David

Trader et investisseur à temps plein.J'adapte mes stratégies en fonction de l'évolution des marchés. Je trade principalement des actions et utilise les analyses techniques pour le day trading et les analyses fondamentales pour les trades à long terme.

Vous aimerez aussi
BOURSE Marchés
Avis d'expert : les États-unis profitent de leur culture de la réussite
Vendredi 12 avril 2024 15:17
BOURSE Marchés
Économie mondiale : perspectives régionales et tendances actuelles
Vendredi 12 avril 2024 14:24

0 Commentaire

Laissez un commentaire







Analyse technique, les bases pour trader en bourse
11 janvier 2021

L'analyse technique est l'une des méthodes les plus populaires utilisée par les traders pour faire de la spéculation sur les marchés boursiers.Afin de faciliter leur processus de prise de décision, de nombreux day traders et scalpers utilisent des stratégies dont le fondement est basé sur l'analyse technique.

Apprendre les chandeliers japonais
12 janvier 2021

Transmise de génération en génération et gardée secrète par les traders japonais pendant plusieurs siècles, elle apporte une vision unique sur la psychologie des marchés boursiers. Les chandeliers japonais permettent d'afficher le graphique des prix d'un actif. Ils indiquent rapidement, à l'aide de code couleurs,...

Apprendre les figures chartistes
14 janvier 2021

Le chartisme est une analyse graphique, il vient du terme anglo-saxon Chart qui désigne un graphique. Cette méthodologie graphique dont les figures plus ou moins géométriques produisent de façon récurrente des configurations qui permettent d'aider à mieux anticiper le mouvement d'un titre prend ses racines dans le...