Dimanche 14 avril 2024 - 06:16 | A ne pas manquer : Le 13 Décembre 2023 - Réunion de la Réserve fédérale américaine (FED)
Bourse : Le CAC 40 termine dans le rouge avec le pétrole en hausse, Riber et TotalEnergies...
Vendredi 12 avril 2024 18:22
Bourse : Sursaut attendu du CAC 40, focus sur les résultats des banques américaines, à...
Vendredi 12 avril 2024 08:45
Recommandé  Bourse : Le CAC 40 termine dans le rouge après la BCE, Publicis recherché
Jeudi 11 avril 2024 18:39
Bourse : Prudence en vue du CAC 40 avant la BCE, Publicis en vedette
Jeudi 11 avril 2024 08:49
BOURSE Marchés

Avis d'expert : l'inflation pas encore vaincue

Cet article a été publié le Mardi 2 avril 2024 à 14:48 .Il fait partie de la   Lire la suite
catégorie BOURSE et de la sous-catégorie Marchés.
Guide Boursier,  Mardi 2 avril 2024 à 14:48
5/5 Classement
  Temps de lecture : 3 min

[ Afficher le sommaire ]





Point macroéconomique "L'inflation pas encore vaincue", par Emmanuel Auboyneau, Gérant Associé chez AMPLEGEST.

Le sujet de l'inflation qui guidera les décisions futures des Banques Centrales n'est toujours pas réglé même si une bonne partie du chemin a été fait depuis 18 mois. Une remontée ponctuelle n'est pas à exclure, rendant l'action des autorités monétaires plus aléatoire. Pour autant, nous tablons toujours sur une baisse progressive et modérée des taux aux Etats-Unis et en Europe au cours du second semestre.

La croissance américaine devrait s'affaiblir au premier trimestre 2024. Mais l'économie reste solide et nous anticipons plutôt un atterrissage en douceur. L'industrie est encore le maillon faible de l'activité et ce depuis plusieurs mois. Le relais des services est puissant et permet de compenser cette déception industrielle. La consommation donne quelques signes d'essoufflement, en partie du fait d'une météo défavorable et en raison d'une épargne moins abondante.

Le marché de l'emploi reste solide et peu propice à une modération significative des salaires. Ceux-ci se ont toutefois limité récemment leur progression, autour de 4%. Cette variable reste fondamentale aux yeux de la Réserve Fédérale qui cherche à prévenir une inflation par les salaires, plus difficile à juguler. Du côté de l'immobilier on constate un début de redressement même si le déficit de logements demeure préoccupant. Les loyers se sont stabilisés après un début de baisse.

Cette résistance de l'activité économique n'est pas le terreau idéal pour une baisse supplémentaire de l'inflation, d'autant plus que certaines matières premières, dont le pétrole, repartent à la hausse depuis plusieurs semaines.

En Europe, la croissance fait encore du surplace avec une industrie très faible et des services un peu plus vigoureux. Nous anticipons toutefois une reprise modérée de la croissance au cours des prochains trimestres ce qui nous permettrait d'éviter un passage par une récession véritable. Cette atonie actuelle de l'économie européenne s'accompagne d'un mouvement désinflationniste important depuis plusieurs trimestres.

Les niveaux de prix actuels sont assez proches des objectifs de la Banque Centrale Européenne. Mais la dernière étape pour arriver à l'objectif de 2% pourrait prendre plus de temps que prévu. On pourrait même voir repartir ponctuellement les prix à la hausse, de manière modérée, en raison notamment de la remontée du pétrole.

Les incertitudes sur l'inflation sont-elles à même de menacer les attentes de baisses des taux des deux côtés de l'Atlantique ? Nous constatons déjà que les anticipations sont moins optimistes qu'au début de l'année 2024. D'un espoir de 5 à 6 baisses de taux sur l'année, le consensus s'est ajusté sur une anticipation de trois baisses, aux Etats-Unis et en Europe.

Certains pensent même que cela pourrait être moins. Nous ne partageons pas leur pessimisme. Le rebond éventuel de l'inflation ne serait que temporaire et les prix devraient reprendre leur trajet baissier à mesure que la croissance américaine se tassera. Nous tablons sur un objectif de deux à trois baisses de taux en 2024, puis de 4 en 2025.

Bien sûr l'incertitude géopolitique actuelle fait peser des risques sur l'évolution des matières premières. Les Banques Centrales resteront donc pragmatiques. Elles ont déjà indiqué qu'une première baisse des taux ne serait pas automatiquement le début d'une série. Mais les effets collatéraux des hausses de taux depuis 18 mois ne peuvent non plus être ignorés (immobilier, banques régionales, ..).

Les grands argentiers savent que débuter le cycle de baisse des taux trop tardivement pourrait entraîner des conséquences très négatives.

L'environnement macroéconomique actuel est plutôt favorable aux actifs financiers. Ceux-ci ont cependant bien progressé depuis trois mois et se retrouvent à des niveaux de valorisation exigeants.

Nous anticipons une bonne campagne de publications de résultats de sociétés pour le premier trimestre 2024, mais cette séquence pourrait amener de la volatilité. Nous avons décidé de réduire un peu le risque dans nos portefeuilles modérés et équilibrés et de diminuer à la marge le bêta de nos portefeuilles dynamiques.

A PROPOS D'AMPLEGEST

Créée en 2007, Amplegest est une société de gestion indépendante exerçant trois métiers pour une clientèle institutionnelle et privée :

gestion privée ;

gestion d'actifs ;

family office.

Au 29 février 2024, Amplegest gère 3 milliards d'euros, dont 2 milliards d'euros pour le compte de ses clients privés et 1 milliard d'euros en Asset Management. Par ailleurs elle supervise 1 milliard d'euros en Family Office sous la marque Canopée et assure la commercialisation des fonds d'Octo Asset Management à hauteur de 908 millions d'euros d'encours à fin février 2024.

Amplegest fait partie du Groupe Cyrus majoritairement détenu par ses managers et salariés.


Le guide boursier : Présentation de notre média en vidéo


Ce contenu est diffusé par Leguideboursier.com, il n`a qu`une portée informative et pédagogique.Les informations et données financières ainsi que les analyses diffusées par Leguideboursier.com n`ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une aide à la décision, une offre de vente ou une sollicitation d`achat de valeurs mobilières ou d`instruments financiers.

La responsabilité de LeGuideBoursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l`utilisation des informations et analyses par les lecteurs et sur la pertinence des informations diffusées.

Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement, car le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker.

Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d`investir dans un produit financier afin qu`il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale

Auteur
Trader et investisseur pour compte propre

David

Trader et investisseur à temps plein.J'adapte mes stratégies en fonction de l'évolution des marchés. Je trade principalement des actions et utilise les analyses techniques pour le day trading et les analyses fondamentales pour les trades à long terme.

Vous aimerez aussi
BOURSE Marchés
Avis d'expert : les États-unis profitent de leur culture de la réussite
Vendredi 12 avril 2024 15:17
BOURSE Marchés
Économie mondiale : perspectives régionales et tendances actuelles
Vendredi 12 avril 2024 14:24

0 Commentaire

Laissez un commentaire







Analyse technique, les bases pour trader en bourse
11 janvier 2021

L'analyse technique est l'une des méthodes les plus populaires utilisée par les traders pour faire de la spéculation sur les marchés boursiers.Afin de faciliter leur processus de prise de décision, de nombreux day traders et scalpers utilisent des stratégies dont le fondement est basé sur l'analyse technique.

Apprendre les chandeliers japonais
12 janvier 2021

Transmise de génération en génération et gardée secrète par les traders japonais pendant plusieurs siècles, elle apporte une vision unique sur la psychologie des marchés boursiers. Les chandeliers japonais permettent d'afficher le graphique des prix d'un actif. Ils indiquent rapidement, à l'aide de code couleurs,...

Apprendre les figures chartistes
14 janvier 2021

Le chartisme est une analyse graphique, il vient du terme anglo-saxon Chart qui désigne un graphique. Cette méthodologie graphique dont les figures plus ou moins géométriques produisent de façon récurrente des configurations qui permettent d'aider à mieux anticiper le mouvement d'un titre prend ses racines dans le...