Accueil » Crise » Analyses sur la crise
line
line
line
line

Macron essaye de calmer la colère, sans convaincre les gilets jaunes

Catégorie : Crise, CRISE

Source : Leguideboursier.com Posté dans la rubrique CRISE le 10/12/2018 à  21:20


CRISE CRISE

Emmanuel Macron a tenté lundi de calmer la colère des "gilets jaunes", qu'il a jugée "juste à bien des égards", en annonçant une série de mesures sociales, notamment sur le Smic et les retraites, au cours d'une "adresse à la Nation" très attendue.

Ce discours, prononcé à l'Elysée, était présenté comme décisif pour le président, confronté à la crise politique la plus grave depuis le début de son quinquennat il y a 18 mois.

La réponse du chef de l'Etat face à la crise sociale dans laquelle est plongée la France depuis plus de trois semaines ne convainc pas la classe politique.

A gauche comme à droite, les critiques ont immédiatement fusé.

A gauche, Jean-Luc Mélenchon a estimé que le chef de l'Etat n'avait pas apporté de réponses concrètes à l'ensemble des Français : «Dans les annonces du président, il n'y a rien qui concerne les chômeurs, il n'y a rien qui concerne les salariés à temps partiel, il n'y a rien qui concerne les retraités.

Les fonctionnaires ne sont pas pris en compte.

Les étudiants non plus.

» A droite, Nicolas Dupont-Aignan a qualifié les annonces du locataire de l’Elysée de «mesurettes».

De son côté, Marine Le Pen regrette la non remise en question d'un modèle prônant «la mondialisation sauvage, la financiarisation de l'économie, la concurrence déloyale, le libre-échange généralisé, l'immigration de masse et ses conséquences sociales et culturelles».

Du côtés des "gilets jaunes", le message a été accueilli souvent avec déception par ceux qui ont été interrogés sur les plateaux de télévision ou sur les lieux occupés dans plusieurs régions.

Si certains reconnaissent des "gestes", ils les jugent "insuffisants" ou "incomplets" pour stopper la lutte.

"Cette fois, il y a vraiment une avancée.

Au fur et à mesure qu'il parlait, j'avais le sourire qui s'agrandissait", s'est réjouit Erwan, l'un des porte- parole des "gilets jaunes" de Rennes.

Mais, pour Pierre-Gaël Laveder, manifestant à Montceau- les-Mines (Saône-et-Loire), "Macron n'a pas pris la mesure de ce qui se passait".

"Chaque annonce a été huée et la première réaction a été: +On se fout de notre gueule+", a-t-il témoigné.

Pour répondre à leur colère, Emmanuel Macron a annoncé que les salariés au niveau du Smic allaient percevoir une hausse de 100 euros par mois "sans qu'il en coûte un euro de plus pour l'employeur".

Cette hausse de 100 euros par mois "inclut l'augmentation du Smic déjà prévue, a ensuite précisé la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

"Le reste ça va être la solidarité, le budget de l'état, qui va permettre de compléter ces salaires sans avoir une charge supplémentaire pour les entreprises".

Les retraités touchant moins de 2,000 euros par mois seront exemptés de la hausse de la CSG, a-t-il ajouté, répondant ainsi à l'un des principaux griefs des "gilets jaunes".

"L'effort qui leur a été demandé était trop important et n'était pas juste", a-t-il reconnu.

Par ailleurs, les heures supplémentaires seront versées "sans impôts ni charges dès 2019" et les entreprises "qui le peuvent" sont invitées à verser une prime de fin d'année, qui sera elle aussi défiscalisée et sans charges sociales.

.


Cette article de presse est diffusé par Leguideboursier.com. L`émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.





0 commentaires
Ajouter votre commentaire !
Pour réagir à cette info : Connectez-vous à votre espace membre
Ajouter le smiley Sourire  Ajouter le smiley Rigole  Ajouter le smiley Tire la langue  Ajouter le smiley Clin d'oeil  Ajouter le smiley En colère !  Ajouter le smiley Embarrassé  Ajouter le smiley Choqué  Ajouter le smiley Star  Ajouter le smiley Triste
Vous devez être membre de leguideboursier.com pour ajouter votre commentaire. Cliquez-ici pour devenir membre !

Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les internautes et ne sont pas rédigés par notre rédaction.
Notre rédaction se réserve le droit de supprimer les commentaires ne respectant pas notre charte éditoriale.
Il est interdit d'écrire des commentaires contraires aux lois françaises.
Le commentaire une fois diffusé ne peut etre supprimé ou modifié qu'en envoyant un email
- Les informations et données financières ainsi que les analyses diffusées par leguideboursier.com ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité du site ne saurait être engagée sur la pertinence des informations diffusées. La responsabilité de leguideboursier.com ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations,données financières et analyses mises à disposition par notre site internet. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.
-