• Taux USA 10Y +1,8 %
  • Taux FR 10Y +0 %
Matières premières
  • Pétrole WTI58,36 $
  • Cours Or 1466,8 $
Forex
  • Bitcoin 7201,9 $
  • Eur/Usd 1,11
Chiffres clés - Inflation
  • Europe +1.70 % / an
  • France +1.20 % / an
Chiffres clés
  • PIB Europe +1.50 % / an
  • PIB France +0.90 % / an
Accueil » Actualités » Actualités boursière
line
line

Zone euro, allemagne le moral des investisseurs à son plus bas niveau en 7 ans et demi

Catégorie : Banques, Investisseurs

Source : Leguideboursier.com Posté dans la rubrique BANQUES le 13/08/2019 à  15:47


BANQUES investisseurs

Le moral des investisseurs de la zone euro est le plus faible depuis 2011

L'indicateur ZEW du climat économique de la zone euro a reculé de 23,3 points par rapport au mois précédent pour s'établir à -43,6 en août 2019, soit moins que les attentes du marché (-21,7).

Il s'agit du plus bas niveau depuis décembre 2011.

En août, 53,9 % des analystes interrogés s'attendaient à une détérioration de l'activité économique, 35,8 % à aucun changement et 10,3 % à une amélioration.

En outre, l'indicateur de la situation économique actuelle a reculé de 3,9 points à -14,5 et les anticipations d'inflation ont augmenté de 0,6 point à -1,1.

Le moral des investisseurs allemands tombe à son plus bas niveau en 7 ans et demi

L'indicateur ZEW du climat économique de l'Allemagne a chuté de 19,6 points par rapport au mois précédent pour s'établir à -44,1 en août 2019, son plus bas niveau depuis décembre 2011 et inférieur aux attentes du marché de -28,5.

L'escalade la plus récente du différend commercial entre les États-Unis et la Chine, le risque de dévaluations concurrentielles et la probabilité accrue d'un Brexit sans transaction exercent une pression supplémentaire sur la croissance économique déjà faible.

Cela exercera très probablement une pression supplémentaire sur le développement des exportations et de la production industrielle allemandes.

Dans le même temps, l'évaluation de la situation économique en Allemagne s'est considérablement détériorée de 12,4 points, à -13,5 en août.

Le taux d'inflation aux États-Unis dépasse les prévisions

Le taux d'inflation annuel des États-Unis a atteint 1,8 % en juillet 2019, contre 1,6 % le mois précédent, son plus bas niveau en quatre mois, et plus de 1,7 % selon le consensus du marché, stimulé par les prix alimentaires et une gamme d'autres biens, tandis que la déflation énergétique s'est atténuée.

L'optimisme des petites entreprises américaines rebondit en juillet

L'indice NFIB Small Business Optimism Index aux États-Unis a augmenté de 1,4 point par rapport au mois précédent pour atteindre 104,7 en juillet 2019, soit un peu moins que le consensus du marché de 104,9.

Les attentes à l'égard de l'amélioration de la conjoncture ont augmenté de cinq points, tandis que celles qui indiquent que le moment est propice à l'expansion pour la période courante ont progressé de deux points.

Le pourcentage net de propriétaires s'attendant à des volumes de ventes réels plus élevés a augmenté de cinq points pour atteindre un pourcentage net de 22 % des propriétaires.

En outre, les plans de création de nouveaux emplois et d'amélioration des dépenses d'investissement et des tendances des bénéfices se sont améliorés, soutenus par une solide amélioration des tendances des ventes.

Les rapports faisant état d'une hausse des prix de vente moyens se sont stabilisés, sans signe de reprise de l'inflation, après une flambée en juin.

Les conditions du crédit sont demeurées très favorables, les taux d'intérêt sur les prêts ont été historiquement bas et il y a eu peu de plaintes au sujet de la disponibilité du crédit.

L'indice d'incertitude a chuté de 10 points, inversant une hausse en juin qui a atteint son plus haut niveau depuis mars 2017.

La productivité du travail au Royaume-Uni continue de chuter

La productivité du travail au Royaume-Uni, mesurée par la production horaire, a chuté de 0,2 % au deuxième trimestre de 2019, après une baisse révisée de 0,6 % au cours de la période précédente, selon une estimation préliminaire.

Au cours de la même période, la production par travailleur a chuté de 0,5 %, comparativement à la hausse de 0,2 % observée au premier trimestre.

D'une année sur l'autre, la productivité du travail au Royaume-Uni, mesurée par la production horaire, a diminué de 0,6 %, soit le quatrième trimestre consécutif de baisse.

Le taux de chômage au Royaume-Uni augmente de façon inattendue au deuxième trimestre

Le taux de chômage au Royaume-Uni a légèrement augmenté pour s'établir à 3,9 % au deuxième trimestre de 2019, alors qu'il était à son plus bas niveau en 44 ans, soit 3,8 % au cours de la période précédente, alors que les marchés avaient prévu que le taux demeurerait inchangé.

Le nombre de chômeurs a augmenté de 31 000 pour atteindre 1,329 million et l'emploi a bondi de 115 000 pour atteindre un nouveau sommet historique de 32,811 millions, dépassant largement les prévisions d'une augmentation de 65 000.

Entre-temps, la croissance totale des salaires s'est accélérée pour s'établir à 3,7 %, soit le taux le plus élevé depuis juin 2008.

.




share
pin it


A VOIR AUSSI
Commentaires

0 commentaires
Ajouter votre commentaire !
Pour réagir à cette info : Connectez-vous à votre espace membre
Ajouter le smiley Sourire  Ajouter le smiley Rigole  Ajouter le smiley Tire la langue  Ajouter le smiley Clin d'oeil  Ajouter le smiley En colère !  Ajouter le smiley Embarrassé  Ajouter le smiley Choqué  Ajouter le smiley Star  Ajouter le smiley Triste
Vous devez être membre de leguideboursier.com pour ajouter votre commentaire. Cliquez-ici pour devenir membre !

Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les internautes et ne sont pas rédigés par notre rédaction.
Notre rédaction se réserve le droit de supprimer les commentaires ne respectant pas notre charte éditoriale.
Il est interdit d'écrire des commentaires contraires aux lois françaises.
Le commentaire une fois diffusé ne peut etre supprimé ou modifié qu'en envoyant un email
Mentions légales

Ce contenu est diffusé par Leguideboursier.com, il n`a qu`une portée informative et pédagogique.
Les informations et données financières ainsi que les analyses diffusées par Leguideboursier.com n`ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une aide à la décision, une offre de vente ou une sollicitation d`achat de valeurs mobilières ou d`instruments financiers.
La responsabilité de LeGuideBoursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l`utilisation des informations et analyses par les lecteurs et sur la pertinence des informations diffusées.
Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement, car le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker.
Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d`investir dans un produit financier afin qu`il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale.
Contenu proposé par Le guide boursier : D'autres articles qui pourraient vous intérresser

A lire aussi

-