Dimanche 16 mai 2021 - 23:19 | A ne pas manquer : Le 22 Avril 2021 - Réunion de la Banque centrale européenne

Contrer les attaques ddos, un défi toujours plus grand

L’année 2020 aura été particulièrement éprouvante pour l’économie mondiale et aura profondément impacté nombre d’entreprises à bien des égards. Dans le contexte sanitaire et économique dramatique que nous traversons, nous aurions pu espérer que les hackers, au nom d’une certaine « éthique », observent une trêve pour ne pas asphyxier davantage des entreprises et organisations tentant de survivre ou d’offrir des services essentiels à la population (notamment dans le domaine de la santé et ou de l’éducation). Mais cela n’a pas été le cas. Bien au contraire, les cyberattaques, notamment les attaques DDoS, ont continué à progresser. Dès le premier trimestre, elles ont bondi de 279 % par rapport à 2019. Cette accélération s’est poursuivie les trimestres suivants. Le phénomène des attaques DDoS déjà bien connu par tous, à l’instar de celui des ransomware, est guidé par une logique de chantage consistant à prendre en otage les systèmes informatiques. Ce phénomène est d’autant plus d’actualité que la disponibilité des données est particulièrement cruciale actuellement, et demande une vigilance accrue de la part des DSI et RSSI. 

L’année 2021 confirme d’ailleurs cette tendance d’augmentation de la menace, que ce soit à l’encontre des entreprises, des établissements de santé, des dispositifs « d’école à la maison », ou bien encore des sites gouvernementaux dédiés aux démarches en ligne.  La situation devrait encore empirer, le recours massif au numérique pour garantir une certaine continuité d’activité dans un contexte de télétravail représentant une aubaine que les cybercriminels ne vont pas manquer de saisir. 

L’essor de l’usage du numérique

Déjà largement utilisé, le numérique se positionne aujourd’hui comme central dans le mode de travail des entreprises. En ce sens, la disponibilité des réseaux et des infrastructures est essentielle. Très sollicités, ces derniers sont plus que jamais exposés et représentent un point de vulnérabilité crucial. Les hackers sont bien conscients de ce phénomène, et ils en tirent profit, dans de nombreux cas d’usage. Les cibles sont en effet multiples et ne concernent pas uniquement les activités stratégiques. 

 Citons par exemple : le commerce en ligne, l’enseignement, les tournois de jeux vidéo à distance, les attaques sur les objets connectés, etc. L’objectif des attaques est bien sûr de contraindre les entreprises à céder aux exigences financières des hackers qui paralysent leurs activités en s’attaquant massivement à leurs infrastructures. Finalement, en cumulant la perte de revenu lié à l’indisponibilité des plateformes et les rançons qui peuvent être versées par les entreprises, le coût des attaques DDoS est plus que significatif. Ceci est aggravé par les avantages présentés par ces attaques : peu coûteuses pour l’attaquant, plus difficile à neutraliser dans un contexte d’afflux de connections légitimes, relativement insensibles aux dispositifs de protection habituels, et facilement reproductible à l’encontre de cibles déjà visées précédemment.

Si ce constat est certes alarmant, la bataille n’est pour autant pas perdue. Les entreprises doivent être sensibilisées à ce risque pour mieux s’en prémunir. Au-delà de cette prise de conscience collective, les acteurs de la cybersécurité doivent aussi s’allier pour proposer des offres combinées qui permettront de lutter plus efficacement contre les attaques DDoS à long terme.

Par Fabrice Clerc
C.E.O.
6cure



Ce contenu est diffusé par Hugin, il n`a qu`une portée informative et pédagogique.Les informations et données financières ainsi que les analyses diffusées par Hugin n`ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une aide à la décision, une offre de vente ou une sollicitation d`achat de valeurs mobilières ou d`instruments financiers.

La responsabilité de LeGuideBoursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l`utilisation des informations et analyses par les lecteurs et sur la pertinence des informations diffusées.

Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement, car le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker.

Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d`investir dans un produit financier afin qu`il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale

Vous aimerez aussi

0 Commentaire

Laissez un commentaire



CONTENUS SPONSORISÉS



Analyse technique, les bases pour trader en bourse
11 janvier 2021

L'analyse technique est l'une des méthodes les plus populaires utilisée par les traders pour faire de la spéculation sur les marchés boursiers.Afin de faciliter leur processus de prise de décision, de nombreux day traders et scalpers utilisent des stratégies dont le fondement est basé sur l'analyse technique.

Apprendre les chandeliers japonais
12 janvier 2021

Transmise de génération en génération et gardée secrète par les traders japonais pendant plusieurs siècles, elle apporte une vision unique sur la psychologie des marchés boursiers. Les chandeliers japonais permettent d'afficher le graphique des prix d'un actif. Ils indiquent rapidement, à l'aide de code couleurs,...

Apprendre les figures chartistes
14 janvier 2021

Le chartisme est une analyse graphique, il vient du terme anglo-saxon Chart qui désigne un graphique. Cette méthodologie graphique dont les figures plus ou moins géométriques produisent de façon récurrente des configurations qui permettent d'aider à mieux anticiper le mouvement d'un titre prend ses racines dans le...