Jeudi 1 octobre 2020 - 21:02 | A ne pas manquer : Le 10 Septembre 2020 - Réunion de la Banque centrale européenne

Bourse : mardi noir à wall street, goldman sachs s`inquiète de la corrélation entre le vix et le s§p500

Wall Street a clôturé en forte baisse, les actions technologiques accumulant désormais une baisse de 10 % en trois jours en raison des préoccupations liées à la forte valorisation des indices et au risque géopolitique.

Sur le plan macroéconomique, le prix du pétrole brut WTI a chuté de 7,1 % au cours de la séance, à 36,94 dollars le baril, en raison des préoccupations croissantes concernant la demande, alors que le Covid-19 continue de se répandre en Europe et en Inde.

Du côté des entreprises, les actions de Tesla ont chuté de 21% après avoir été exclues du S§P 500 vendredi après la cloche de clôture.

A la clôture, le Dow Jones a reculé de 633 points, soit 2,3 %, pour s'établir à 27 501.

Le S§P 500 a perdu 95 points, soit 2,8 %, pour s'établir à 3 332.

Le Dow Jones a chuté de 465 points, soit 4,1 %, à 10 848.

Goldman Sachs s'inquiète de la corrélation entre le VIX et le S§P500

Depuis son record en clôture du 2 septembre, à plus de 12000 points, le nasdaq, à forte composante technologique, a cédé plus de 10%, entrant en territoire de correction boursière.

Sur le S§P, les onze indices majeurs sont tous en recul, la palme revenant aux secteurs des technologies et de l'énergie.

Dans ce contexte, les analystes de Goldman Sachs s'inquiètent de la corrélation entre l'évolution de l'indice de la peur VIX, et du S§P500.

La dernière fois qu'une corrélation entre l'indice de volatilité VIX et l'indice boursier S§P500 s'était produite, le marché s'orientait vers une explosion de la bulle technologique entre 2000 et 2002, faisant chuter le nasdaq.

En effet, lorsque les marchés ont tendance à progresser fortement, la volatilité a généralement tendance à baisser.

Cependant , cette fois, l'indice S§P500 et l'indice VIX ont tous deux atteint des pics record de corrélation entre eux, et c'est bien ce qui inquiète les analystes de Goldman Sachs, car la dernière fois que cette situation était apparue, elle avait débouché sur l'éclatement de la bulle internet entre 2000 et 2002.

Tesla plonge de 20% dans les échanges de mardi

Les actions de Tesla ont chuté de 20% au cours de la séance de mardi, les investisseurs ayant eu leur première chance de réagir au S§P 500 qui snobait le géant de la voiture électrique.

Vendredi soir, le comité de l'indice S§P 500 a décidé d'intégrer le site de commerce électronique Etsy et la société pharmaceutique Catalent, mais pas la société d'Elon Musk.

Cette décision en a surpris beaucoup, car la capitalisation boursière de Tesla a bondi en 2020 pour éclipser Disney et Coca-Cola.

En outre, après avoir été critiqué à plusieurs reprises pour ne pas avoir réalisé de bénéfices, Tesla a annoncé son quatrième trimestre rentable consécutif en juillet.

Une intégration du titre Tesla dans le S§P aurait entraîné de nouveaux achats par des fonds qui doivent refléter l'indice.

Il y a moins de deux semaines, Tesla a atteint un niveau record de près de 500 dollars, soit une augmentation de 479% depuis le début de l'année.

Une des raisons à cette forte hausse ont été en partie alimentées par une division par cinq du titre.

Les marchés européens ont clôturé en rouge, encore emportés par wall street

Après une accalmie de courte durée lundi liée à la fermeture de Wall Street, les principales bourses européennes ont nettement reculé mardi, se calquant sur la bourse de New York qui peine à sortir d'une spirale baissière.

La journée a été marquée en outre par un plongeon des prix des hydrocarbures, le baril de brent tombant au plus bas depuis fin juin, plombé par les inquiétudes entourant la demande.

À la bourse de paris, l'indice vedette a perdu 1,59% à 4973,52 points.

Sur le front des valeurs, l'indice Stoxx européen du secteur technologique a cédé 2,06%, la plus forte baisse sectorielle est cependant pour l'énergie (-3,66%), pénalisée par la chute des cours du brut.

Dans ce contexte, Atos, STMicroelectronics et Worldline ont perdu de 2% à 3%, total a perdu 3,6% dans le sillage du baril de Brent, qui revient sur le seuil des 40 dollars, niveau inédit depuis juin.

Le footsie britannique a cédé 0,18% et le dax allemand a abandonné 1,01%.

L'indice eurostoxx 50 a baissé de 1,41%, le ftseurofirst 300 de 1,08% et le stoxx 600 de 1,15%.

Du côté des valeurs individuelles, le plongeon le plus spectaculaire du jour est pour le loueur de voitures Europcar, dont le cours a fondu de 39,39% après l'annonce de l'ouverture de discussions en vue d'une restructuration de sa dette.

Dans l'aérien, EasyJet a perdu 4,93% après avoir renoncé à donner des prévisions de résultats pour 2020 et 2021 et dit réduire ses capacités un peu plus que prévu initialement pour le dernier trimestre de l'exercice en cours.

Le sursaut observé lundi en l'absence de la bourse de new york, qui était fermée pour le "labor day", n'aura pas donc pas duré et les doutes sur la valorisation des grands groupes américains de hautes technologies sont revenus peser sur les indices.

D'autre part, l'actualité des dernières heures n'a pas incité à la prise de risque, qu'il s'agisse du nouveau discours très offensif du président des etats-unis sur les relations économiques entre les usa et la deuxième économie mondiale, ou du regain de tensions sur le dossier du brexit.

Dans la première économie d'europe, les chiffres du commerce extérieur pour juillet laisse suggèrer un redémarrage lent, tandis qu'en France, l'insee estime que l'économie se contractera de 9% sur l'année.


Article précédent

Bourse : Le Cac 40 s'enfonce dans le sillage de Wall street, Tesla chute

Bourse : Le Nikkei clôture en baisse, l`Europe progresse dans l`espoir d`un geste de la BCE

Ce contenu est diffusé par Leguideboursier.com, il n`a qu`une portée informative et pédagogique.Les informations et données financières ainsi que les analyses diffusées par Leguideboursier.com n`ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une aide à la décision, une offre de vente ou une sollicitation d`achat de valeurs mobilières ou d`instruments financiers.

La responsabilité de LeGuideBoursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l`utilisation des informations et analyses par les lecteurs et sur la pertinence des informations diffusées.

Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement, car le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker.

Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d`investir dans un produit financier afin qu`il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale

Auteur
Trader et investisseur pour compte propre

Marc

Trader et investisseur à temps plein, j'aime profiter des marchés hautement volatils comme le marché des cryptos ou en investissant dans des ETF susceptibles d'afficher un profit lorsque les marchés sont à la baisse. Par conséquent, j'ai tendance à investir dans des ETF qui suivent l'indice VIX ou le cours de l'or.

Vous aimerez aussi