Identifiant : 
Mot de passe : 
bouton orange
Rechercher : 
ok
   logo   mardi 14 août 2018 23:47:26   |   Paris   Paris : 23:47    |    Londres   Londres : 21:47    |    New york   New York : 17:47    |    Hong kong   Hong Kong : 06:47    |    Japon   Tokyo : 07:47
line
line
line


MATIèRES PREMIèRES

Stupéfiant : 43% de l'épargne des Français est placée à l'étranger

Goldbroker | 13/07/2018 | 11:15
MATIèRES PREMIèRES : Stupéfiant : 43% de l'épargne des Français est placée à l'étrangerPhoto : Lynxnpec650hb_m / LGB (c)
Matieres premieres

Le rapport annuel de l'Observatoire de l'épargne réglementée, qui dépend de la Banque de France, a été rendu public le 26 juin dernier. Le principal chiffre qui ressort, et qui a été largement repris par les médias, est le fait que les Français détiennent plus de 5,000 milliards d'euros d'épargne financière, ce chiffre symbolique étant franchi pour la première fois.

Par "épargne financière" on entend les dépôts et les livrets bancaires, l'assurance-vie et les portefeuilles d'actions (détenus en direct ou via différents produits), à l'exclusion, donc, de l'immobilier. Mais ce rapport a aussi publié un autre chiffre, explosif, lui, mais dont les médias n'ont pas parlé, bizarrement. L'information se révèle inquiétante et les banques et les assureurs, qui gèrent d'importants budgets publicitaires, ne souhaitaient sans doute que l'on s'étale dessus. Alors réparons cet oubli : 43% de l'épargne des Français est placée à l'étranger. Et ce chiffre est en forte augmentation depuis 2000 où il n'était alors que de 29%, ce qui représente un triplement en valeur sur la période.

.


Selon le rapport, cette évolution illustre "l'intégration financière européenne et une mobilité accrue des capitaux au niveau international" (page 9). On est content de l'apprendre, le problème est que les épargnants sont convaincus d'investir leur argent essentiellement dans l'économie française. Lourde erreur. Dans leurs plans d'assurance-vie, ils ont aussi de la dette italienne, espagnole, et sans doute de pays extérieurs à la zone euro. Ce type de risque leur demeure totalement inconnu. D'ailleurs le rapport ne donne aucune information supplémentaire (répartition par pays notamment), ces données restent la propriété des banques et des assureurs, nous sommes priés de leur faire confiance?.


Faute d'informations supplémentaires, voici un risque considérable qui pèse sur l'épargne française. On se doute qu'il doit y avoir une proportion significative de dette italienne dans de nombreux produits d'assurance-vie, vu l'importance des liens bancaires de part et d'autre des Alpes. Que se passerait-il alors en cas de crise entre Rome et Bruxelles ? Si l'Italie exigeait une restructuration de sa dette ? En cas de sortie de la zone euro et du retour à la lire ? Cela se traduirait par des pertes en capital, mais cela les épargnants l'ignorent.


Pourquoi les banques vont-elles chercher des actifs financiers au-delà de nos frontières ? Essentiellement pour y trouver du rendement. Car tous les "produits de taux" (livrets bancaires, assurance-vie en euros) subissent évidemment la baisse généralisée des taux d'intérêt, les taux zéro et même négatifs qui concernent la plupart des pays européens. Dans ces conditions, comment offrir du rendement à ses clients, du moins au-dessus du pauvre 0,75% du Livret A ? Si les banques françaises se limitaient aux bons du Trésor français, elles ne pourraient pas leur verser grand-chose. Il faut donc acquérir de la dette italienne, espagnole, ou extérieure à la zone euro, plus rémunératrice, mais plus risquée.


Ce comportement des banquiers et des assureurs, qui consiste à servir des rendements attractifs dans le contexte déprimé des taux zéro, inquiète d'ailleurs les autorités de tutelle : selon le rapport, "l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) conseillent aux assureurs, depuis 2016, de faire preuve de modération dans les rendements sur les contrats euros servis à leurs clients." (page 16) En clair, cette quête du rendement fait peser un risque systémique sur le secteur financier français, et un risque de perte en capital pour les épargnants. La loi pour bloquer les comptes d'assurance-vie en cas de crise existe déjà, nous en avons parlé (loi Sapin 2), et vu le comportement aventureux des banques et des assureurs, il y a vraiment de quoi s'inquiéter.


.






______________________________________________________________

«Goldbroker.com tous droit réservés » .Lien de la source : Ici
Cette article de presse est diffusé par Goldbroker. L`émetteur est seul responsable du contenu de cet article.






  • Partager

0 commentaires
Ajouter votre commentaire !
Pour réagir à cette info : Connectez-vous à votre espace membre
Ajouter le smiley Sourire  Ajouter le smiley Rigole  Ajouter le smiley Tire la langue  Ajouter le smiley Clin d'oeil  Ajouter le smiley En colère !  Ajouter le smiley Embarrassé  Ajouter le smiley Choqué  Ajouter le smiley Star  Ajouter le smiley Triste
Vous devez être membre de leguideboursier.com pour ajouter votre commentaire. Cliquez-ici pour devenir membre !

Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les internautes et ne sont pas rédigés par notre rédaction.
Notre rédaction se réserve le droit de supprimer les commentaires ne respectant pas notre charte éditoriale.
Il est interdit d'écrire des commentaires contraires aux lois françaises.
Le commentaire une fois diffusé ne peut etre supprimé ou modifié qu'en envoyant un email
- Les informations et données financières ainsi que les analyses diffusées par leguideboursier.com ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité du site ne saurait être engagée sur la pertinence des informations diffusées. La responsabilité de leguideboursier.com ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations,données financières et analyses mises à disposition par notre site internet. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.
À lire aussi
-

LE TOP DES ARTICLES + LUS


  Guide boursier LeGuideBoursier.com : Actualité boursière et économiques sur indices et actions en direct.Cours de bourse, Conseils boursiers, graphiques et agenda boursier.  Forums, Emplois, Annonces
Guide bourse en ligne - Investir en bourse - Livres - Conseils - Analyse technique - Courtier en ligne - Etude - Bourse - Rémunérer son argent - Citations - Forum
PEA - Plan du site - Echanges - Graphique boursier - Flux RSS bourse - Contenus Webmaster - Conseil du jour - Lettre boursiere - Préparer sa retraite
Liens utiles - A propos du guide boursier - Le guide Contenus - Le guide boursier - Publicité - Presse - Contact - Membres - Fréquentation - Revenus additionnels
Finance - Livres - Sujets Livres - Editeur - Sujets de bourse - Annonces - Emplois - Dérivés - Villes Régions - Espace entreprise - Forum boursier
Offres d'emploi - video - films - livres - salon du trading - Courtier - Analyse - Comparatif de courtiers - Epargne
Trading & Day trading & Swing trading / Analyse fondamentale / Analyse technique / Gestion d`actifs / Stock picking / Gestion alternative
Video : Documentaire, reportage, Innovations , conseils - Humeurs - Placement - Matières premières - SICAV - Or - Bourse - Valoriser son capital - Luxe

Les risques de marchés - Les Risques en Bourse - Bourses de Paris, indices
Cours et indices (Europe, Bruxelles, Amsterdam, Nasdaq, Francfort, Londres, Madrid, Toronto , NYSE, AMEX, Milan , Zürich, NYMEX)
Cours et indices (Euronext, Nasdaq, London SE, DAX, Indices CAC 40, DOW JONES, NYSE).Informations: Le monde , Hugin (HUG), Actunews, le figaro, les échos.
Copyright © 2008-2017, leguideboursier.com le site spécialiste de la Bourse et du trading en ligne, tous droits réservés.
Site optimisé pour le navigateur Firefox

rss     S'abonner à ce Flux RSS

Conditions Générales / Informations / contact
logo