Accueil » Crise » Les Chroniques sur la crise
line
line
line
line

Pour ray dalio, la situation est similaire à celle de la fin des années 30 !!

Catégorie : Crise, Etats-unis

Source : Insolentiae Posté dans la rubrique CRISE le 21/09/2018 à  09:45


CRISE etats-unis

Raymond Dalio, dit Ray Dalio, est né le 8 août 1949 et il n'est pas n'importe qui. Je vous ai déjà parlé de ce monsieur qui est un investisseur milliardaire américain, gestionnaire de hedge funds. Ray Dalio est le fondateur de la société d'investissement Bridgewater Associates, l'un des plus importants fonds de couverture au monde. Et aussi l'une des 100 personnes les plus riches du monde, selon Bloomberg.

Dans sa dernière intervention publique, il n'y est pas allé par 4 chemins.

Pour lui, le monde se dirige vers une nouvelle grande dépression.

La situation économique actuelle n'est pas très bonne, c'est le moins que l'on puisse dire, et tout cela ressemble pour lui furieusement à la situation économique de la fin des années 1930.

Les taux d'intérêt atteignent zéro au début de chaque crise, les prix des actifs sont presque à pleine capacité, les taux d'intérêt sont encore bas, l'écart de richesse s'est élargi, le populisme est à la hausse et les tensions mondiales s'aggravent.

Pour Ray Dalio, « nous sommes dans la dernière partie du cycle, la partie du cycle où la politique monétaire se resserre et où il n'y a pas grand-chose à tirer de l'économie ».

Il s'attend à un ralentissement dans environ deux ans.

Pour Ray Dalio, la façon de gérer la situation, pour ne pas répéter les erreurs de la fin des années 30 et des années 40, est de s'assurer que le capitalisme fonctionne pour la majorité de la population?

Sauf que nous savons tous que ce n'est pas le cas. Le capitalisme fonctionne très mal, et il fonctionne très mal pour la grande majorité de la population avec des classes moyennes qui sont massacrées partout dans les pays occidentaux sous les coups de boutoir de la mondialisation, des délocalisations, de l'informatisation et de la robotisation et enfin de l'immigration. Tous ces facteurs poussent irrémédiablement les salaires à la baisse.

Pour Ray Dalio, il ne s'agit pas seulement d'un écart de richesse, mais aussi d'un écart d'opportunités, et il qualifie la question d'urgence nationale?

Rien que cela.

L'analyse de Ray Dalio est excellente. Contrairement à ce que beaucoup peuvent penser pour se rassurer, les banques centrales n'ont pas fait n'importe quoi en 1929, elles ont tenté de gérer le problème. Après le krach de 1929, il y a même eu une reprise, qui ressemble en partie à celle que nous venons de vivre ces 10 dernières années.

Beaucoup veulent penser que les banques centrales ont cette fois réussi à gérer la situation. Rien n'est plus faux. Elles ont reporté le problème pendant une décennie supplémentaire.

C'est une bonne chose dans la mesure où personne ne doit souhaiter un effondrement. Pourtant, tous les observateurs sérieux savent parfaitement que l'incendie couve.Tout le monde attend la nouvelle « crise » et tout le monde y va de son pronostic. Nous savons juste qu'elle vient.






0 commentaires
Ajouter votre commentaire !
Pour réagir à cette info : Connectez-vous à votre espace membre
Ajouter le smiley Sourire  Ajouter le smiley Rigole  Ajouter le smiley Tire la langue  Ajouter le smiley Clin d'oeil  Ajouter le smiley En colère !  Ajouter le smiley Embarrassé  Ajouter le smiley Choqué  Ajouter le smiley Star  Ajouter le smiley Triste
Vous devez être membre de leguideboursier.com pour ajouter votre commentaire. Cliquez-ici pour devenir membre !

Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les internautes et ne sont pas rédigés par notre rédaction.
Notre rédaction se réserve le droit de supprimer les commentaires ne respectant pas notre charte éditoriale.
Il est interdit d'écrire des commentaires contraires aux lois françaises.
Le commentaire une fois diffusé ne peut etre supprimé ou modifié qu'en envoyant un email
- Les informations et données financières ainsi que les analyses diffusées par leguideboursier.com ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité du site ne saurait être engagée sur la pertinence des informations diffusées. La responsabilité de leguideboursier.com ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations,données financières et analyses mises à disposition par notre site internet. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.
-