Vendredi 10 avril 2020 - 20:59 | A ne pas manquer le mois prochain : Le 28 Avril 2020 - Réunion de la Banque du Japon

Alerte rouge. le taux 10 ans français explose à la hausse et devient positif !!

C'est une alerte de gros temps, de très gros temps que je partage aujourd'hui avec vous.

Comme vous le savez, il faut surveiller les taux comme le lait sur le feu, et cela depuis des années en fait.

Souvenez-vous les années 2011, 2012 avec les inquiétudes majeures sur l'avenir de la zone euro qui était empêtrée à l'époque dans les désaccords entre l'Allemagne, reine de la rigueur, et les pays latins, les célèbres PIGS de l'époque (Portugal, Italy, Greece and..Spain) suivant l'acronyme anglais désignant les pays les moins vertueux sous le mot de « cochon » ce qui n'a jamais été très gentil.

Bref, les taux à l'époque de ces pays s'étaient envolés à de tels niveaux que cela menaçait même leur solvabilité.

La BCE, sous la direction de Mario Draghi, a fini par intervenir et siffler la fin de partie. Mario le gouverneur de la BCE déclara « l'euro est irréversible, je ferai tout ce qu'il faut et croyez moi ce sera assez » et la BCE fit ce qu'il fallait et ce fut assez.

Fin de l'histoire ?

Non.

Pas tout à fait.

L'histoire revient à grand pas nous hanter

Là.

Maintenant.

b que les taux étaient négatifs depuis bien longtemps, voilà que le 10 ans Français ce qui n'est pas rien, vient de repasser en territoire positif et pas qu'un peu, en ligne droite.

Regardez plutôt ce graphique carrément effrayant !!

Ce n'est pas une hausse, c'est une explosion. Et cette explosion, qui fait passer les taux en ligne droite de -0.40 % à 0.40 % en quelques heures, est terriblement dangereuse.

Nous avons, ici, potentiellement une hausse dévastatrice.

Pourquoi une telle hausse ?

Parce que le marché anticipe des déficits budgétaires évidemment monstrueux, et j'en parle dans cette édition, car les prévisions de Bercy avec un déficit 2020 revu à 3.9 % du PIB sont tout simplement la plus mauvaise blague du jour tellement ces déficits seront énormes, colossaux, et plus proches des 10 % du PIB (voire même au dessus) que des 3 % au sens des critères « bidons » de Maastricht ».

Parce que le marché anticipe qu'aucun acteur privé, aucun ménage, aucune entreprise, embourbé dans une crise économique sans précédent n'aura de capacité d'épargne suffisante pour financer cette dette nouvelle.

Parce que le marché anticipe que tous les acteurs économiques actuels sont obligés de mobiliser toute l'épargne pour faire face tout simplement à l'arrêt total de l'économie mondiale dans son ensemble. De la Chine qui ne repart pas, aux Etats-Unis qui ne vont pas tarder à s'arrêter en passant à l'Europe qui est gelée.

Bref, ceux qui ont des sous les retirent car ils en ont besoin. C'est donc de la décollecte d'épargne.. Or ce sont les excédents qui permettent de financer les déficits.

Conclusion ?

Cela va coincer très vite !

Vite la BCE, vite

Si la BCE n'intervient pas dans les jours qui viennent en annonçant qu'elle rachète et finance les déficits publics de chaque pays de la zone euro, « quoi qu'il en coûte » et sans « limite », alors les taux vont continuer à monter.

Ils vont monter jusqu'à 1 %, puis à 2, puis à 3. Puis quand nous atteindrons les 4 %, alors la dette souveraine des pays européens les plus endettés, explosera dans un immense feu de joie. L'Euro suivra dans la seconde et la zone euro finira en fumée ainsi que l'Union Européenne, avec moins de temps qu'il n'en faudra pour dire « ouf ».

La BCE n'a, au mieux, que quelques semaines se comptant sur les doigts d'une main pour inverser la vapeur.

La maison européenne est en train de brûler. Le feu vient de prendre.

Il va falloir que la BCE sorte les lances à incendie, les canadairs et les hélicoper-monney comme on dit outre-atlantique.

Si Christine Lagarde n'annonce pas qu'elle monétise les déficits liés au coronavirus, alors l'euro éclatera et l'or s'envolera sur les craintes terribles d'insolvabilité et de retour aux monnaies nationales dans la panique la plus totale.

Si Christine Lagarde annonce un « open bar » et de l'argent gratuit sans limite, l'euro tiendra, et l'or s'envolera car les opérateurs joueront.. l'hyper inflation consécutive à cette création sans limite de monnaie.

Cela fait plus de 10 ans que je le dis et que je l'écris. Dans tous les cas l'or sortira gagnant de tout cela, la question n'est pas « si » mais « quand » et au quand « nul ne connaît ni le jour ni l'heure ».

Mais, cette fois, nous y sommes probablement.

Dernière minute. Christine Lagarde vient d'annoncer un plan de 750 milliards d'euros et parle de « no limit », ce sera donc assez logiquement, la mort finale par l'hyperinflation!!!

Extraordina times require extraordinary action. There are no limits to our commitment to the euro. We are determined to use the full potential of our tools, within our mandate. https://t.co/RhxuVYPeVR

? Christine Lagarde (@Lagarde) March 18, 2020

Charles SANNAT

Ceci est un article 'presslib', c'est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s'exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l'actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d'information quotidienne sur www.insolentiae.com.

Ce contenu est diffusé par Insolentiae, il n`a qu`une portée informative et pédagogique.Les informations et données financières ainsi que les analyses diffusées par Insolentiae n`ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une aide à la décision, une offre de vente ou une sollicitation d`achat de valeurs mobilières ou d`instruments financiers.

La responsabilité de LeGuideBoursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l`utilisation des informations et analyses par les lecteurs et sur la pertinence des informations diffusées.

Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement, car le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker.

Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d`investir dans un produit financier afin qu`il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale

Vous aimerez aussi
A voir aussi

Contenu proposé par Le guide boursier : D'autres articles qui pourraient vous intérresser