Accueil » Crise » Analyses sur la crise
line
line
line
line

Usa : le plein emploi ? 10 raisons pour lesquelles les chiffres du chômage sont un énorme mensonge !

Catégorie : Macro economie, Chômage

Source : Leguideboursier.com Posté dans la rubrique MACRO ECONOMIE le 10/04/2015 à  10:06


MACRO ECONOMIE chômage

Le mois dernier, nous avions appris que le «taux de chômage » officiel était tombé à 5,5 %.Depuis que ce taux de chômage de 5,5 % est considéré comme un retour au « plein emploi » par de nombreux économistes, beaucoup de médias traditionnels ont pris cela comme un signal positif selon lequel l'économie américaine aurait presque entièrement "retrouvé" son niveau d'avant récession.

En fait, selon le Wall Street Journal, certains responsables de la Réserve fédérale estiment que « l'économie américaine est déjà revenu au plein emploi ».

Mais comment est-ce possible ? Cela ne colle certainement pas avec la réalité.

Personnellement, je connais des gens qui ont été aux prises avec le chômage depuis des années et qui n'arrivent toujours pas trouver un emploi décent.

Et je reçois des courriels de lecteurs tout le temps qui dépriment parce qu'ils souffrent de périodes de chômage prolongées.

Mais alors que se passe-t-il ? Comment le gouvernement peut-il dire que nous sommes presque au «plein emploi» alors que tant de gens ne peuvent pas trouver du travail ? Serait-il possible que les chiffres du gouvernement soient mensongers ? Ma conviction est que le «taux de chômage» officiel est devenu tellement politisé et manipulé qu'il est à ce niveau dépourvu de sens.

Voici les 10 raisons : 1-Depuis Février 2008, la population des États-Unis a augmenté de 16,8 millions de personnes, mais le nombre d'emplois à temps plein a effectivement diminué de 140 000.

2 - Le pourcentage d'américains qui sont en âge de travailler et qui ont un emploi à l'heure est environ le même de ce qu'il était lors la dernière récession.

Posté ci-dessous, un tableau qui montre comment le ratio emploi-population a changé depuis le début de la décennie.

Est-ce que cela ressemble à une "reprise de l'emploi" pour vous ? fed chomage 3 - La principale raison de la baisse officielle du «taux de chômage » est le fait que le gouvernement considère maintenant des millions et des millions de chômeurs long terme "ne faisant plus partie de la force de travail".

Il suffit de vérifier les chiffres suivants : Le nombre d'américains faisant partie de la population active a décliné au cours des dernières années.

Près de 33 % des américains de plus de 16 ans ne font pas partie de la population active, le nombre le plus élevé depuis 1978.

Le rapport du Bureau of Labor Statistics (BLS) publié récemment a trouvé 92,898,000 d'américains ayant un âge supérieur à 16 ans et ne faisant pas partie de la population active du pays au mois de février 2015.

Lorsque le président Obama a pris le pouvoir en Janvier 2009, près de 80,529,000 d'américains ne faisaient pas partie de la population active.

Ce chiffre a augmenté de près de 12 millions au cours de ces 5 dernières années.

4 - Au cours des deux dernières années, le taux de participation au marché du travail dans ce pays s'est maintenu en vol stationnaire près de leurs creux multi décennales.

Le taux de participation au marché du travail oscillait entre 62,9 % et 62,7 % sur onze mois, d'Avril 2014 à Février 2015, et est resté autour de 62,9 % sur 13 des 17 mois depuis Octobre 2013.

Avant cela, la dernière fois que le taux avait été inférieur à 63 %, c'était il y a 37 ans, en mars 1978, quand il était de 62,8 %, le même taux que celui de février dernier.

5 - Lorsque vous ajoutez le nombre d'américains "officiellement au chômage" (8,7 millions) au nombre d'américains "ne faisant pas partie de la population active" (92,9 millions), vous obtenez un total d'américains de 101,6 millions en âge de travailler qui n'ont pas de travail actuellement.

Est-ce cela le «plein emploi» pour vous ? 6 - La qualité des emplois continue de chuter.

Actuellement, seulement 44 % des américains en âge de travailler sont employés pendant 30 heures ou plus par semaine.

7 - Des millions et des millions d'américains ont été contraints d'accepter des emplois à temps partiel parce que c'est tout ce qu'ils peuvent trouver, et les salaires des travailleurs américains sont à des niveaux désespérément bas.

Les chiffres suivants viennent directement de la Social Security Administration.

-39 % des travailleurs américains gagnent moins de 20,000 dollars par an.

-52 % des travailleurs américains gagnent moins de 30,000 dollars par an.

-63 % des travailleurs américains gagnent moins de 40,000 dollars par an.

-72 % des travailleurs américains gagnent moins de 50,000 dollars par an.

8 - La durée moyenne du chômage pour un chômeur est encore deux fois plus longue que juste avant la dernière récession.

9 - La plupart des américains sentent comme si l'administration Obama n'avait rien ou peu fait pour aider la classe moyenne.

Il suffit de prendre en compte les chiffres des sondages postés ci-dessous : Selon un nouveau sondage réalisé par le Pew Research Center, les Américains voient les politiques gouvernementales sous l'administration Obama comme ayant principalement bénéficié aux gens riches, les grandes entreprises et les institutions financières.

62 % des sondés ont dit des politiques gouvernementales qu'elles ont fait peu ou rien pour aider la classe moyenne, et 65 % ont répondu qu'ils n'ont rien fait pour aider les pauvres.

Soixante-huit % ont répondu que les politiques n'ont rien fait pour aider les petites entreprises.

En revanche, 45 % ont répondu que les politiques ont fait "beaucoup" pour aider les grandes banques et institutions financières, 38 % disent qu'ils ont aidé les grandes sociétés, et 36 % disent qu'ils ont aidé les riches.

10 - Si le taux de chômage avait été calculé honnêtement, nous serions tous en train de parler d'une terrible «crise du chômage" que nous subirions actuellement.

Selon John Williams, de shadowstats.com, le taux de chômage réel aux États-Unis en ce moment est au-dessus de 23 %.

Nos politiciens et médias traditionnels tentent de nous convaincre que tout va bien.

Mais ce qu'ils nous disent ne correspond tout simplement pas à la dure réalité de la rue.

Lire la suite sur http://theeconomiccollapseblog.com/archives/nearly-full-employment-10-reasons-unemployment-numbers-massive-lie.




share
pin it





0 commentaires
Ajouter votre commentaire !
Pour réagir à cette info : Connectez-vous à votre espace membre
Ajouter le smiley Sourire  Ajouter le smiley Rigole  Ajouter le smiley Tire la langue  Ajouter le smiley Clin d'oeil  Ajouter le smiley En colère !  Ajouter le smiley Embarrassé  Ajouter le smiley Choqué  Ajouter le smiley Star  Ajouter le smiley Triste
Vous devez être membre de leguideboursier.com pour ajouter votre commentaire. Cliquez-ici pour devenir membre !

Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les internautes et ne sont pas rédigés par notre rédaction.
Notre rédaction se réserve le droit de supprimer les commentaires ne respectant pas notre charte éditoriale.
Il est interdit d'écrire des commentaires contraires aux lois françaises.
Le commentaire une fois diffusé ne peut etre supprimé ou modifié qu'en envoyant un email

.Ce contenu est diffusé par Leguideboursier.com, il n`a qu`une portée informative et pédagogique.
Les informations et données financières ainsi que les analyses diffusées par Leguideboursier.com n`ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une aide à la décision, une offre de vente ou une sollicitation d`achat de valeurs mobilières ou d`instruments financiers.
La responsabilité de LeGuideBoursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l`utilisation des informations et analyses par les lecteurs et sur la pertinence des informations diffusées.
Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement, car le trading peut vous exposer à des pertes supérieures aux dépôts chez votre broker.
Tout investisseur doit se faire son propre jugement avant d`investir dans un produit financier afin qu`il soit adapté à sa situation financière, fiscale et légale.
-